in

RWANDA: Victoire Ingabire condamnée à 8 ans de prison

Mini-victoire?

L’opposante rwandaise Victoire Ingabire, de l’FDU-Inkingi, a été condamnée à 8 ans de prison par la Haute Cour du Rwanda. Il s’agit d’un verdict relativement clément, étant donné que le Parquet avait requis la perpétuité. Ingabire va faire appel.

altLa Cour a condamné Victoire Ingabire pour “conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre” et pour “négation du génocide“. L’opposante rwandaise a en effet été jugée coupable d’avoir financé les rebelles des FDLR dans l’est de la RDC, mais a par contre été acquittée de l’accusation de “propagation de l’idéologie de génocide“.

Le verdict a manifestement été influencé par les pressions internationales exercées sur le gouvernement rwandais, estime Raissa, la fille de Victoire Ingabire. “Sans ces pressions, la situation de ma mère serait bien plus grave“, dit-elle. Raissa, qui vit aux Pays-Bas, n’est pas heureuse du verdict et continue d’insister sur l’innocence de sa mère.

Au Rwanda, le vice-président de l’FDU-Inkingi, Boniface Twagirimana, n’est pas non plus satisfait. Victoire Ingabire méritait d’être remise en liberté, selon lui. “Tout comme tous les opposants politiques dans ce pays qui ont été accusés de crimes similaires.”

Après avoir passé des années exilée aux Pays-Bas, Victoire Ingabire, qui appartient à l’ethnie hutu, est retournée au Rwanda dans l’intention de se présenter à l’élection présidentielle en 2010.

A son arrivée à Kagila, elle a appelé, en sa qualité de présidente des Forces démocratiques unifiées, à poursuivre en justice les responsables des crimes commis contre les Hutus. Peu après ses déclarations, elle a été placée en résidence surveillée. Entre-temps, le président sortant Paul Kagame, un Tutsi et chef du Front patriotique rwandais (FPR), était réélu.

Victoire Ingabire a été arrêtée chez elle à Kigali le 14 octobre 2010 : elle aurait collaboré avec une organisation terroriste, divisé la population rwandaise et nié le génocide de 1994, durant lequel quelque 800.000 personnes, pour la plupart des Tutsi mais aussi des Hutu modérés, ont été massacrées pendant une centaine de jours.

Détenue dans une prison de la capitale rwandaise, Victoire Ingabire boycotte son procès depuis le mois d’avril dernier. La chef de l’opposition et ses sympathisants accusent Kagame de vouloir éliminer tous ses adversaires politiques.

Des militants pour les droits de l’homme ainsi que des hommes politiques étrangers ont émis des doutes quant à l’équité du procès de Victoire Ingabire.

EGYPTE: Les coptes élisent leur 118ème Pape

TOUR DU BURKINA FASO 2012: Le burkinabè Rasmané Ouédraogo remporte la 26ème édition