in

RETOUR VOLONTAIRE: Recommencer au pays avec l’aide du Conseil Italien des Réfugiés

Retour sans détour?

Assistance et argent pour le voyage et la réinsertion chez eux.

Le rêve d’une vie meilleure en Italie n’aboutit pas toujours. Pour les moins chanceux, il y a une bouée de sauvetage: rentrer chez eux avec une aide économique pour le voyage, les besoins immédiats et leur réinsertion dans leur pays d’origine.

altC’est ce qu’offre le projet d’aide au retour volontaire “Integrazione di ritorno” aux immigrés ressortissants de Tunisie, Ghana, Niger, Equateur et Colombie, qui vivent actuellement en Italie mais veulent rentrer vivre dans leur pays d’origine.

Le projet “Integrazione di Ritorno”, financé par le Fonds de Rapatriements (AP 2012 Action 3) est réalisé par le CIR (Conseil Italien pour les Réfugiés, en partenariat avec OXFAM et CISP (Comité International pour le Développement des Peuples), en collaboration avec des organisations des pays tiers tels que CETUMA (Tunisie), Fondation Esperanza (Équateur et Colombie), Association Amicus Onlus (Ghana).

L’objectif est d’aider le retour de 40 ressortissants des pays indiqués (les sans-papiers compris), qui sont socialement et économiquement fragiles, offrant des services allant de la préparation du départ à la réinsertion socio-économique.

Le projet fournit en particulier divers services d’accompagnement jusqu’au départ: orientation sur l’Aide au Retour Volontaire, y compris l’achat de billets et une assistance à l’aéroport de départ (Rome ou Milan). Au moment du départ, chacun recevra une subvention de 400 €.

En plus on développera également, avec l’intéressé ou la famille qui a l’intention de bénéficier du programme de retour volontaire, un plan individuel de réinsertion économique, dans la phase initiale du retour dans leur pays d’origine, pouvant inclure, selon les exigences des migrants: logement, instruction / formation, démarrage d’une entreprise et/ou eneuriale et/ou réinsertion socio-professionnelle. 

Une fois de retour dans le pays d’origine, des opérateurs du projet seront à disposition aux cotés des migrants, dans la réalisation du projet de réinsertion pour lequel est prévu une contribution de biens et services, jusqu’à 1.100 euros.

IMPORTANT:  Le projet termine en juin 2014 mais la date limite de départ effectif est le 28 février 2014.

Les activités se poursuivront avec le nouveau projet «Integrazione di Ritorno 2″ qui continuera à aider les ressortissants du Ghana, Équateur, Colombie, Algérie et Pérou.

Sur la page du projet du CIR de projet, est à disposition du matériel multilingue (italien, anglais, français et espagnol). Il a également une page facebook. 

Pour plus d’informations sur le projet ou pour signaler des cas:

Consiglio Italiano per i Rifugiati – CIR

Via del Velabro 5/a – 00186 ROMA

Tél 06 69200114 / e-mail: www.cir-onlus.org

Maria Giovanna Fidone: fidone@cir-onlus.org

Yasmine Mittendorff: mittendorff@cir-onlus.org

MALI: Le Mujao revendique l’enlèvement de l’équipe du CICR

CLAUDIA TAGBO: 4 films en 2014 pour l’actrice ivoirienne révélée par le Jamel Comedy club (Vidéo)