in

Regularisation de masse: Sanatoria en vue?

La proposition des Radicaux repêcherait les demandes exclues du Décret des flux.

Pour tout le mois de juillet, avant la pause de l’été, le Parlement sera engagé à approuver la manoeuvre économique établie par le Gouvernement pour sortir l’Italie de la crise. Parmi les milliers d’amendements, il y a aussi une proposition des sénateurs radicaux pour une nouvelle «sanatoria» (régularisation de masse).

Si elle était approuvée, la proposition radicale donnerait le permis de séjour (PdS) aux travailleurs pour lesquels fut présentée une demande, puis refoulée par manque de quotas.

Des milliers de gens employées dans des secteurs autres que le travail domestique et qui n’ont pas pu rentrer dans la “sanatoria” de 2009.
Les employeurs pourraient même être différents de ceux de 2007 et devraient verser une contribution forfaitaire de 100 euro.

Il y a aussi une sorte de mécanisme de silence consentement: si le “Sportello Unico” pour l’Immigration ne convoque pas les parties dans les 120 jours après la présentation de la demande, l’étranger peut demander directement le permis de séjour.
La radicale Emma Bonino a défini la régularisation une «question de légalité, qui pourrait produire des fruits».

La proposition est noir sur blanc, il ne reste qu’à attendre quel sera son parcours.

Elvio Pasca

Carte de séjour:Il faudra soutenir et passer le test d’italien.

Un million d’africains en Italie: Une population toujours plus stable, avec deux cent mille mineurs. Rapport de Caritas/Migrantes