in

REGULARISATION: 43 arretés pour escroquerie

Fausses embauches de “badanti” et promesses de permis de séjour.

Les investigations ont commencé, il y a un an, quand les enquêteurs ont eu des soupçons sur une demande envoyée à la Préfecture de Rimini par une femme de 55 ans, qui voulait profiter de la “sanatoria” (régularisation de masse) de 2009, poour un égyptien qui travaillait chez elle comme “badante”.

Les contrôles effectués par la police ont également révélé l’habituelle escroquerie: l‘égyptien avait payé 5000 à un compatriote pour lui trouver un faux embaucheur, avec la promesse d’obtenir le tant désiré permis de séjour.


De là, ont été on a découvertes toutes toutes les autres demandes pour faux “badanti” et l’enquête, partie de Rimini, a mené à la découverte d’escroqueries à Varese, Verona, Como, Lodi, Agrigento, Lecco, Bergamo et Salerno.


Elvio Pasca

RWANDA – FRANCE: Visite de Kagame à Paris en septembre

SENEGAL: Boubacar Mendy ‘Kirikou’: De la percu au micro