in

RÉFUGIÉS: L’Italie se prépare à de nouvelles arrivées – 50.000 places supplémentaires de réception

La fermeture de la route des Balkans, avec les barrières de barbelés et les contrôles aux frontières intérieures, n’arrêtera pas les migrants et les réfugiés.

Cela les obligera cependant à changer d’itinéraire pour se rendre en Europe, bourrant de nouveau les péniches dirigées vers l’Italie.

Voilà le scénario auquel se prépare le ministère de l’Intérieur, qui prévoit d’étendre le réseau de réception. L’objectif est d’augmenter des 100.000 places existantes à au moins 150.000 emplois. 

Selon une mise à jour de la situation du réseau de réception, ont été accueillis 105.248 personnes, pour la plupart (plus de 77.000) dans des installations temporaires.

Actuellement, sont en fonction 14 centres d’accueil, 5 centres d’identification et expulsion, environ 1800 structures temporaires, 430 projets du SPRAR (Système de Protection des Requérants d’Asile et des Réfugiés). La région ayant accueilli le plus grand nombre est la Lombardie (plus de 14.000), suivie de la Sicilia (plus de 11.000), la Campania (plus de 8000), puis du Veneto, Piemonte, Toscana et Lazio.

Les nouveaux postes pour la réception seront recherchés dans toutes les régions, ce qui annonce de nouveaux affrontements prévisibles entre Rome et les gouverneurs du Nord. Seule exception, la Sicile, qui en a “déjà beaucoup accueillis” et héberge aussi déjà les hotspots voulus par l’Union Européenne (UE): Pozzallo, Trapani, Lampedusa qui plus qu’autre, initialement prévu à Augusta, sera peut-être déplacé à Messina. 

Bébé de dauphin meurt parce que les touristes perdent le temps à lui faire des selfies

CARTA DI SOGGIORNO: Il reddito minimo per chiederla nel 2016 per sé e per i familiari