in

“REDDITO DI EMERGENZA”: Revenu d’urgence pour 3 millions d’Italiens

Compte tenu des nombreux Italiens qui ont été exclus des amortisseurs sociaux, entre les bonus 600 euros, Cig et plus, du Décret “Cura Italia” du mois d’avril viendra une belle surprise.

La ministre du Travail, Nunzia Catalfo, a annoncé que le gouvernement donnera le feu vert au “Reddito di Emergenza” (Revenu d’Urgence), qui touchera un public de 3 millions de personnes.

BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS ET MONTANT

Il y a un certain nombre de citoyens qui n’ont pas de soutien en ce moment, il devrait y en avoir environ 3 millions. Nous évaluons l’audience et l’impact“, a expliqué le ministre. “Ainsi, pour toutes ces personnes qui n’ont pas d’autre aide au revenu, un revenu d’urgence sera fourni, ce qui les aidera également en cette période de crise économique“.

Devraient bénéficier du “Reddito di emergenza”, par exemple, les:

  • “colfs” (collaboratrices domestiques) et les “badanti” (aide-soignants) qui, en réalité, à ce jour, ne sont pas exclus, peuvent déjà être inclus dans le fonds de dernière instance du Décret ” Cura Italia”;
  • autres types de travailleurs indépendants non couverts;
  • travailleurs au noir.

REMARQUE: Il est question d’une somme similaire à celle prévue pour les autres travailleurs indépendants (“lavoratori autonomi”), soit 600 euros.

RAPPEL: Le “Reddito di cittadinanza” (Revenu de citoyen) est composé de deux éléments: 500 euros de revenu réel plus 280 euros de contribution au logement.

Nous pensons, pour les recettes d’urgence, à un chiffre supérieur au revenu rérl du “Reddito di cittadinanza”, a déclaré Nunzia Catalfo. Le chiffre le plus probable semble être 500 ou 600 euros.

NOUVEAUX AMORTISSEURS SOCIAUX

Dans le Décret “Cura Italia” d’avril, le paquet pour les amortisseurs sociaux sera d’environ 15 milliards euro, le “Reddito di emergenza” à lui seul coûtera environ 3 milliards euros.

Le paquet de mesures pour le travail pèsera plusieurs milliards euros. Le chiffre, par rapport au décret précédent, pourrait être doublé, voire plus, car la fermeture des activités a été prolongée. Il est donc clair que pour protéger tous les travailleurs et toutes les entreprises, nous prenons cette disposition pour une expansion et un renforcement majeurs des amortisseurs sociaux“, a souligné la ministre Catalfo, qui a également voulu commenter le plan SURE (Soutien contre l’Urgence des Risques du Chomage), lancé par la Commission Européenne:

Le plan SURE est certainement une aide, une première étape que l’Europe met en place pour soutenir les revenus des travailleurs. Il s’agit certainement d’une mesure nécessaire et importante. Puisque nous nous trouvons dans une situation d’urgence extraordinaire presque comme si nous étions dans l’après-guerre, ce que nous devons faire, c’est mettre en place un ensemble d’instruments qui aideront tous les pays européens à faire face à cette urgence, qui n’est pas seulement une urgence sanitaire mais qui a aussi un fort impact sur l’économie et le marché du travail“, a-t-elle déclaré.

CORONAVIRUS: Y aurait-il un moyen de désinfecter les cache-nez des médecins et infirmiers pour les réutiliser

“BOLLO AUTO”: Suspensions et prorogations de la ‘vignette automobile’ dans 10 régions italiennes