in ,

“REDDITO DI EMERGENZA” – Jusqu’à 800 euros pour le montant du ‘Revenu d’urgence’ en Italie: quand et comment

Prêt à démarrer la mesure d’aide aux travailleurs exclus des autres amortisseurs de la sécurité sociale.

On en parlait depuis les premiers jours de la crise sanitaire, au moment du Décret “Cura Italia” en mars. Maintenant, le REM (“Revenu d’Emergenza”: Revenu d’urgence) pour les travailleurs exacerbé par les autres amortisseurs sociaux, est prêt à partir.

Ce sera “une mesure qui peut durer un certain temps, fournie sur la base du noyau familial, avec une base de départ de 400 euros jusqu’à un maximum de 800 euros” en fonction du nombre de membres, a déclaré la ministre du Travail, Nunzia Catalfo.

L’audience des bénéficiaires “pourrait être de 1 million de noyaux, avec une moyenne de 2,5-3 membres par noyau” et donc un total de “2,5 à 3 millions de personnes concernées“. Les dépenses seraient “importantes”, s’élevant à environ “2 milliards d’euros”, a déclaré le président de l’INPS (Institut National de Prévoyance Sociale), Pasquale Tridico.

Catalfo explique également qu’un “outil actif” est à l’étude pour les travailleurs qui se trouvent dans une situation d’horaires réduits, “occupant” les heures libres de la formation. “Ce ne serait plus un instrument passif comme la ‘Cassa Integrazione’ (Caisse d’allocations aux chomeurs), mais un instrument actif. De cette façon, nous gardons le travailleur sur le lieu de travail, avec plus de compétences et nous soulageons un peu l’entreprise des coûts, en utilisant les ressources qui viennent d’Europe. La valeur ajoutée serait non seulement pour les entreprises mais aussi pour le travailleur“.

Quant au travail intelligent, “nous travaillons sur un bon d’incitation à la connectivité, pour acquérir des services pour les familles et les entreprises. Avant le coronavirus, c’était un outil utilisé mais peu répandu, maintenant c’est un outil très répandu qui sera probablement utilisé dans la phase de réouverture des entreprises“, souligne Gatalfo.

Le gouvernement pense donc à “créer un réseau, aussi large que possible, afin que chacun puisse utiliser ces outils de manière non discriminatoire entre les territoires” et “donner à toutes les familles la possibilité d’accéder à Internet et ainsi faciliter le travail en ce sens“.

“BONUS LUCE E GAS” – Rabais sur les factures de courant et gaz

CORONAVIRUS – Phase 2 en Italie: ce qu’on pourra et devra faire sur les lieux de travail