in ,

“Reddito di cittadinanza” (Revenu de citoyenneté): comment le calculer cas par cas

Comment calculer le revenu de la citoyenneté en fonction de la composition du ménage: mode d’emploi.

 

Le revenu de la citoyenneté, entré en vigueur avec le décret approuvé par le Conseil des ministres, le 17 janvier, peut atteindre un maximum de 780 euros pour une seule personne, tandis qu’un ménage peut bénéficier d’un chiffre jusqu’à 1330 euros par mois. Toutefois, il existe un certain nombre de mécanismes qui interviennent pour calculer correctement la subvention à laquelle chaque demandeur a droit.

COMMENT ÇA FONCTIONNE?  

Le “Reddito di cittadinanza” est composé de deux éléments:

♣ une intégration avec le revenu; 

♣ et une partie destinée à couvrir le coût du loyer (ou de l’hypothèque). 

Personne seule 

Pour une personne seule qui vit en location, la première partie peut atteindre jusqu’à 500 euros par mois (6.000 euros par an), le second atteint au lieu de 280 euros (3.360 euros par an).

Ménage familial 

Dans le cas d’un ménage, on doit multiplier les chiffres par un coefficient, qui arrive jusqu’à 2,1, et qui dépend de la composition du ménage. Le coefficient augmente de: 

– 0,4 points pour chaque membre adulte;

– 0,2 points pour chaque mineur.

IMPORTANT: Ceux qui vivent dans la première maison de propriété peut avoir en partie la deuxième composante du revenu, mais seulement s’ils paient encore l’hypothèque (mutuo) et en tout cas, dans la limite de 150 euros par mois.

EXEMPLES 

Selon les règles données, voici un certain nombre d’exemples concrets:

1- Personne seule 

Une personne seule peut prendre jusqu’à 780 euros par mois si elle vit à la location ou jusqu’à 650 euros si elle paie l’hypothèque, parce qu’elle a droit à 500 euros pour l’intégration du revenu et à 280 euros pour payer le loyer ou à 150 euros pour couvrir l’hypothèque. 

2- Parent avec enfant mineur 

Le coefficient à appliquer est égal à 1,2, ce qui porte l’intégration du revenu à 600 euros. Ce ménage peut donc prendre jusqu’à 880 euros s’il vit en location (parce qu’il ajoute 280 euros), ou jusqu’à 750 euros s’il paie l’hypothèque (dans ce cas, aux 600 euros s’ajoutent les 150 euros de l’intégration pour l’hypothèque).

3- Parent avec un enfant majeur ou un couple de majeurs 

Le coefficient est égal à 1,4, et donc l’intégration du revenu peut atteindre 700 euros, auxquels s’ajoutent les 280 euros pour le loyer ou les 150 pour l’hypothèque de la maison. Dans le premier cas, le revenu de la citoyenneté arrivera à 980 euros, et dans le second cas, à 850 euros.

4- Parent avec deux enfants mineurs 

Le coefficient à appliquer est de 0,4 (0,2 multiplié par les deux membres mineurs). En fait, les chiffres sont donc les mêmes que dans l’exemple ci-dessus: intégration du revenu jusqu’à 700 euros, à laquelle s’ajoutent la composante du loyer ou de l’hypothèque de la maison.

N.B.: Le mécanisme des quatre exemples indiqués ci-dessus s’applique à toutes les combinaisons possibles de ménages familiaux.

REMARQUE: Le “Reddito di cittadinanza” maximum peut atteindre 1.330 euros, au cas où on applique le coefficient le plus élevé, égal à 2,1 (cas d’une famille composée de 4 adultes, ou de 2  adultes et 3 mineurs). 

RAPPEL: Les chiffres se réfèrent au cas d’un demandeur sans emploi.

SUJETS AYANT DÉJÀ UN CERTAIN REVENU MINIMUM 

En présence d’un revenu (qui doit respecter certaines restrictions), le “Reddito di cittadinanza” est égal à la différence entre le chiffre auquel on a droit sur la base du tableau ci-dessus et le revenu que le demandeur perçoit.

EXEMPLE: Une personne seule vivant en location a droit à un “reddito di cittadinanza” de 780 euros. Si elle a par exemple un revenu mensuel égal à: 

♦ 250 euros, elle prendra 530 euros (780 – 250);

♦ 300 euros, elle prendra 480 euros de “reddito di cittadinanza” et ainsi de suite.

N.B.: Le même calcul s’applique à tous les types de ménages familiaux.

 

N. T.: De l’adoption au Quirinal, la belle histoire du tout premier cuirassier italien noir

Anticipation volontaire de la retraite (APE) en Italie (1): Bénéficiaires potentiels – Financement – Prêt