in

R.D. CONGO: Des musiciens congolais prêtent leurs voix à 9 films d’animation

De l’animation “atalaku”… au film d’animation?  

Des musiciens congolais joignent leurs voix à 9 projets de films d’animation réalisés avec le concours des professionnels en la matière, des professionnels et stagiaires issus de la sous-région des Grands Lacs.

altC’est le fruit d’une formation aux métiers du cinéma d’animation «Afric’Anim’Action» rendue possible grâce au soutien du Programme de coopération Afrique caraïbe pacifique-Union européenne (ACP-UE) d’appui au cinéma et à l’audiovisuel ACP (ACP-CULTURE).

Le Programme est mis en œuvre par le secrétariat du groupe des Etats ACP et financé par le Fonds européen pour le développement, en partenariat avec AfrikaFilmFestival /Belgique, Folioscope / Belgique, ABCIS / Burundi, Imagine / Burkina Faso.

Ces jeunes musiciens ont d’abord exprimé leur gratitude à l’endroit des organisateurs de la formation dont Jean-Michel Kibushi du studio «Malembema». Même son de cloche du côté de jeunes professionnels, bénéficiaires de la formation qui, eux, ont salué le renforcement de leurs capacités.

La formation étant celle des formateurs, les bénéficiaires ont dit être capables de transmettre, à leur tour, les acquis de cette formation à d’autres générations. Ces stagiaires ont aussi fait savoir en quoi la formation leur a été bénéfique.

L’artiste musicien, Kitoka Mika, a déclaré en ces termes: «Je suis en train d’apporter ma contribution au travail amorcé par le studio «Malembema », en mettant ma voix dans les projets et en émettant des avis en matière musicale».

La même tâche a aussi été accomplie par Bombolo Joël, musicien et pianiste au sein du groupe “Slow Melody”. Chanteur au sein du groupe Dibula, Gaël Diedi a indiqué: «En ma qualité, je participe à ce projet parce que c’est une bonne expérience pour moi, dans la mesure où nous créons et enregistrons de la musique. J’ai aussi découvert plusieurs styles tels que ceux de Rwandais, Burundais».

Chanteur et arrangeur de son, Jules Zidi a « mis plusieurs voix dont celles féminines d’un côté et masculines de l’autre. Il ne suffit pas de chanter tout simplement, mais aussi et surtout de marier la chanson au rythme du dialogue. Ce qui a ajouté un plus dans ma carrière».

Comédienne et étudiante à l’Institut national des Arts (INA), Ashley Nzia a prêté sa voix à 3 projets de films d’animation dont «La vie continue», «Impokotoyi». Elle a découvert le fait que la voix qu’elle émet «doit interpréter fidèlement les mouvements qu’effectuent ces dessins animés sur le petit écran».

Mme Mujinga Bitota Agnès travaille à l’Institut national des Arts (INA). Pour ce projet, «Je prête ma voix à deux scénarios dans lesquels je joue le rôle de la maman. Le premier scénario est écrit par le réalisateur Maurice Nkundimana du Burundi et le second par son collègue Hénock Bombolo de la RDC».

Richard Mbembi Ndongala, opérateur de prise de son à l’ICA depuis une décennie. Il a collaboré avec ses collègues ingénieurs dont les Belges Sabri Meddeb et Christophe Blitz. «Dans ce projet des films d’animation, j’ai fait le montage des sons et des voix off des acteurs », a-t-il indiqué. Déplorant le manque criant de techniciens spécialistes en cinéma, il a lancé «un appel aux autorités du pays de façon à créer des écoles où l’on peut former des stagiaires dans ce domaine du cinéma ».

Sabri Meddeb, ingénieur de son, est venu de Belgique. Il a aidé les réalisateurs, dans leurs premiers projets, à finaliser toutes les étapes postproduction d’un film d’animation notamment le son, le bruitage.

Enseignant à l’INA, Kazadi Okito est impliqué dans ce projet comme collaborateur avec le studio Malembema qu’anime le cinéaste Jean-Michel Kibushi. Il a expliqué sa contribution à ce projet des films d’animation: «En tant qu’enseignant, je suis en train de coacher, d’aider les stagiaires à bien dire leurs textes avec l’émotion voulue, pour ne pas être en déphasage avec le personnage du dessin animé».

Il a, par ce projet, reconnu le souci qu’anime Jean-Michel Kibushi de «mettre nos autres compatriotes dans le même diapason que les autres nations».

TOUR DE FRANCE: Triomphe du “kenyan blanc” Cristopher Froome

BRESIL: Pape François accueilli à Rio par une foule en en liesse!