in

QUEEN ADJOBA: Le coup de foudre du reggaeman ivoirien Alpha Blondy pour sa filleule compatriote

Reggaeman…nequin?

Une savante alchimie mise au diapason par des arrangements experts d’Evariste Yacé, avec lequel, celle qui s’appelait alors Queen Nadège avait déjà travaillé pour ses trois titres inclus dans la compilation «Révélation» des Mogohs du Temple, orchestre-maison du showroom d’Alpha Blondy, sortie en 2011.

altAprès quelques années de mise en veilleuse, l’écurie de la star met en lumière une chanteuse de reggae au talent certain.

Elle se nomme, à l’état civil, Nadège Adjoba Kablan. Pour la cause artistique, c’est Queen Adjoba. Filleule artistique de la méga star de reggae, Alpha Blondy, elle vient de mettre sur le marché un album de 10 titres 100% reggae intitulé.

Mais là où la voix de Queen Adjoba donne toute sa pleine mesure, c’est sur les 7 titres chantés en abron, écrits et mis en musique par elle-même. «J’ai choisi cette langue, bien que n’étant pas abron moi-même, pour sa musicalité : elle se marie parfaitement aux rythmes reggae», explique l’artiste aux 28 printemps épanouis.

Une savante alchimie mise au diapason par des arrangements experts d’Evariste Yacé, avec lequel, celle qui s’appelait alors Queen Nadège avait déjà travaillé pour ses trois titres inclus dans la compilation «Révélation» des Mogohs du Temple, orchestre-maison du showroom d’Alpha Blondy, sortie en 2011.

Des oreilles averties l’avaient alors repérée, notamment pour ses interprétations de haut vol. Dont Alpha lui-même qui, au détour d’une soirée, le 24 décembre 2008, dans un pub abidjanais, l’avait finalement débauchée pour l’embaucher. Une sorte de coup de foudre musical.

Après donc plus de trois années d’une maturation en studio et qui a vu Alpha Blondy lui-même, Evariste Yacé et Kajeem mettre la main à la pâte pour encadrer la jeune chanteuse, la sortie du premier disque de Queen Adjoba est officielle depuis le 31 décembre.

Au fil des chansons, il n’est pas surfait de confier que cet album a toutes les chances d’adoucir les mœurs des mélomanes, d’ici et d’ailleurs. Sur les 10 titres chantés en français, anglais, abron… Queen Adjoba en a écrit 7. Les 3 autres étant des reprises, dont “N’importe quoi” de Florent Pagny.

Selon Alpha Blondy, Queen Adjoba est le premier jet d’une longue série d’artistes qu’Alpha Blondy Production va sortir. Pendant que cette dernière arrive sous les feux de la rampe, Ras Goudy Brown est dans les starting-blocks. Il attend la sortie, dans quelques semaines, de son single dans la même écurie.

MADAGASCAR: Crainte d’une guerre civile après la déclaration d’élection de Hery Rajaonarimampianina?

SENEGAL: L’artiste-peintre Jacob Yacouba est décédé