in

Quand des travailleurs italiens exprimèrent leur solidarité suite à l’action d’un responsable contre un collègue noir à Treviso

Le syndicat Cobas de Treviso a dénoncé un épisode qui a déclenché une grève immédiate, dans un magasin GLS Enterprise où s’est passé un fait très grave: le responsable de la société pour laquelle travaillent les porteurs, pour des futiles motifs, s’est mis à gueuler insultant un travailleur avec des épithètes à ne pas répéter et, en plus, non content de l’humiliation infligée, il a pété avec l’injure raciste “Nègre de merde”. 

  

Ont assisté à la déplorable scène dix autres travailleurs car le responsable hurlait et donc ils ont spontanément exprimé leur indignation, en bloquant le boulot pour déclarer une assemblée avec les délégués du syndicat de ADL Cobas.

A la fin, ils ont décidé de proclamer la grève immédiate, et tous ensemble ils se sont arrêtés et sont sortis du magasins, abandonnant le chef avec ses colis à décharger, annonçant leur présence à la manifestation «per dire No al Decreto Salvini e ai razzisti» (Pour dire non au Décret Salvini et aux racistes) a Venezia, le lendemain.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

Les problèmes automobiles les plus courants en hiver et comment les résoudre

Quand, assistée par l’avocat italo-nigérian Hillary Sedu, le juge ordonne la nationalité italienne à la fille d’un couple d’étrangers