in

PROJET AFRICA EXPRESS: Le britannique Damon Albarn enregistre son album à Kinshasa

Album réalisé au profit de l’ONG internationale OXFAM.

Le leader du groupe britannique culte Blur et tête pensante de Gorillaz a séjourné en R.D. Congo, où il a composé et enregistré, en compagnie d’autres musiciens. Une manière pour ce musicien anglais non seulement de mettre en avant ce pays souvent oublié des médias, rongé depuis des années par un conflit intérieur mais aussi de récolter des fonds, puisque les recettes de la vente de l’album seront reversées à l’ONG OXFAM.

Le trépidant chanteur et compositeur britannique est arrivé en RDC accompagné d’une groupe de musiciens et producteurs dont Totally Enormous Extinct Dinosaurs (T-E-E-D), Actress, Marc Antoire, Jo Gunton, Kwes, Dan the Automator, Jneiro Jarel. Les artistes eux-mêmes ont raconté et photographié ces sept jours d’enregistrement sur le blog DRC Music.

Passionné par l’Afrique, Albarn nourit de nombreux projets qui touchent au continent. Producteur du duo malien Amadou et Mariam, en 2002, avec OXFAM il a enregistré un album au Mali, en découvreur assumé, intitulé Mali Music.

Le leader de Blur est également à l’origine du projet Africa Express, collaborations musicales entre Afrique et Occident, et qui ont donné lieu à de nombreux événements itinérants à Paris, Lagos, Kinshasa ou encore Liverpool. Parmi les invités, Ebony Bones, Rachid Taha, Vieux Farka Touré, The Kooks, Oumou Sangaré.

«C’est d’abord un incroyable environnement pour faire de la musique, pour apprendre et pour voir les choses différemment», a fait observer Richard Russell, du label XL Recordings (Radiohead, The Prodigy) sur Twitter. «Se battre avec des moustiques et enregistrer un shaman et plein d’autres trucs. Journée dingue en RDC», a tweeté T-E-E-D le 25 juillet 2011.

L’album ne sortira que dans quelques mois. Mais impatients de partager leur expérience, Damon Albarn et ses acolytes ont déjà posté un extrait d’une cinquantaine de secondes sur le Net.

“Hallo”, réalisé avec les Congolais “Tout Puissant Mukalo”, allie percussions africaines et rythmes électroniques. Ce nouvel album congolais est une rencontre entre la fine fleur de la musique anglo-saxonne et les musiciens de Kinshasa.

Eu égard à tout ce qui précède, plus d’une personne ont accueilli avec satisfaction le projet annoncé par le musicien britannique, Damon Albarn, lequel projet est de nature à soutenir des populations vulnérables en RDC. Par ailleurs, cette opinion invite des musiciens congolais à suivre ce bel exemple pour développer le pays.

 

B. T.

CAMEROUN: Halte au repassage des seins

NEO COLONIALISME: Américains et européens cherchent de nouveaux territoires à conquérir économiquement