in

PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE: Abdoulaye Wade – ‘L’occident a fait campagne électorale contre moi’

 

Accident avec l’Occident?

Le président sortant Abdoulaye Wade, a déclaré qu’il n’a pu gagner l’élection présidentielle dès le premier tour parce que “l’Occident a fait campagne électorale contre moi“.














Le candidat des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012) a déclaré: Après le vote, je me suis posé la question de savoir pourquoi je ne suis pas passé au premier tour, alors que j’ai une base électorale solide. Puis, j’ai compris que les électeurs ont eu peur d’aller voter le jour du scrutin, car l’Occident a fait campagne électorale contre moi. Nous avons reçu des milliers d’observateurs le jour du vote. J’ai tout compris“.

Sa candidature jugée inconstitutionnelle par l’opposition et la société civile sénégalaise a été critiquée à l’étranger, par des officiels des Etats-Unis par exemple.

Des observateurs de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest), de l’Union Africaine (UA), de l’Union Européenne (UE) et d’autres organisations internationales ont participé à l’observation du premier tour du scrutin présidentiel, le 26 février.

Mais, ils (les Occidentaux) ne peuvent rien contre moi. C’est Dieu qui en a décidé ainsi. C’est Dieu qui a voulu qu’il y ait un second tour et tant mieux. Sinon, les choses allaient se passer autrement“, a encore dit Abdoulaye Wade

J’ai demandé à la famille libérale d’aller rencontrer ces électeurs jusque chez eux s’il le faut, pour leur faire comprendre qu’ils n’ont rien à craindre“, a-t-il poursuivi, parlant des électeurs abstenus au premier tour, lesquels représentent 41,42% du total des inscrits, selon la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA).

Le président sortant rencontre, au second tour de l’élection présidentielle, son ex-Premier ministre Macky Sall, candidat de la coalition Macky2012.

Je sais qu’il y a du monde derrière toi on t’écoutera. Je ne vais pas te tordre le bras, mais sache que je compte sur toi“, a dit Abdoulaye Wade à Serigne Modou Kara Mbacké, s’exprimant en wolof.

Je ferai tout le nécessaire“, a répondu M. Mbacké, sans autre précision. Il a salué “la détermination, l’amour pour le pays et la bonne gestion” de M. Wade.

 

FLUX: 35.000 travailleurs saisonniers extracommunautaires

BURKINA FASO: Le colonel Sita Sangaré élu président de la Fédération Burkinabè Football