in

Permis de séjour : ” Toujours plus de problèmes”

Piccinini (patronage Inca) : ” Le software ne fonctionne pas, demandes à la main. Le Viminale intervient sur la Poste”

Rome, 29 Septembre 2010. La situation ne se débloque pas dans les guichets de Communes et patronages engagés dans les renouvellements des permis de séjour. Le software de Poste italiennes pour compiler les demandes ne fonctionne pas et à en faire les frais sont les immigrés. ” On multiplie les malaises pour les immigrés qui demandent le relâchement et le renouvellement des permis de séjour, mais les institutions semblent vouloir cacher le teste sous le sable. Depuis des mois les patronages, auxquels a été délégué épelle d’entamer tèlématicament les demandes, sont forcés à remplir les procédures en compilant les formulaires avec le papier et la plume » dénonce aujourd’hui Morena Piccinini, président du patronage Inca Cgil

   ” Le portail du bureau immigration du ministère de l’Intérieur enregistre des interruptions continues et à en faire les frais est les travailleurs étrangers pour lesquels allonge les temps d’attente pour obtenir le relâchement et le renouvellement des permis de séjour, avec lesquels ils régularisent leur présence dans notre Pays. Il s’agit de milliers de citoyens étrangers qui vraiment pour le malfonctionnement du système informatique risquent de présenter les demandes au-delà des termes prévus par la loi”. ” Ce dèsastre, en outre, crée des dommages à l’image de ces patronages qui sérieusement effectuent un important travail d’utilité sociale” ajoute le président de l’Inca.

” Tout cela se passe dans l’indifférence plus totale , pendant qu’ils se multiplient, surtout dans le Nord les provocations contre les immigrés de la part de sydicats qui voudraient résoudre les problèmes avec des expulsions de masse. Le ministère a le devoir d’intervenir opportunement sur l’Organisme posée, qui est titrer de la gestion des Portale, pour que l’entretien du Portail soit aussi assuré sans endommager l’utenza”. ” La coordination des principaux patronages de Cgil, de Cisl, d’Uil et Acli (Ce.pa), réaffirme Piccinini, a déjà demandé au préfet Rodolfo Ronconi, une rencontre urgente, à se tenir à la présence de l’Organisme posée, pour avoir des éclaircissements et déterminer les solutions pour que soit rétabli le réglement tèlèmatique des demandes”

PAKISTAN: Appel de solidarité!

Berlusconi à la Chambre ‘ sorvola’ sur l’immigration