in

PATIENCE DABANY: La Diva gabonaise Patience Dabany a enflammé Paris

Viva la Diva!  

L’histoire d’amour entre la diaspora gabonaise de France et Patience Dabany, entamée il y a un an, lors de son dernier concert en novembre 2012 au Zénith de Paris, a retrouvé sa flamme, lors de la célébration, en différé, du 54è anniversaire de l’indépendance du Gabon, dans les locaux de l’Ambassade du Gabon en France. 

alt

L’histoire d’amour entre la diaspora gabonaise de France et Patience Dabany, entamée il y a un an, lors de son dernier concert en novembre 2012 au Zénith de Paris, a retrouvé sa flamme, lors de la célébration, en différé, du 54è anniversaire de l’indépendance du Gabon, dans les locaux de l’Ambassade du Gabon en France. Le jardin de l’Ambassade du Gabon en France, dans le 16è arrondissement de Paris, chaud bouillant pour accueillir la star gabonaise, a vu débarquer quelques fans hystériques. Le plateau avait déjà bien été huilé par le comédien gabonais, Omar Defunzu invité pour assurer la première partie du show. 

Une standing-ovation nourrie de cris de joie a salué l’arrivée tant attendue de « La Mama nationale » trempée dans un tailleur bleu. Sans se faire prier, la locomotive de la musique gabonaise a ouvert les vannes de son univers musical. L’émotion était à son comble. De sa voix suave et veloutée dans laquelle s’emmêlent intonations et trémolos, la chanteuse de « Chéri ton disque est rayé », a fait monter la température sous la tente implantée pour la circonstance. Les pas rythmés et cadencés des danseurs ont fait rêver plus d’un. Le public a pu déguster en 2 heures de show le répertoire dansant de l’ex première dame du Gabon, également mère de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. 

C’est en chœur que les fans ont repris sous le regard vigilant de l’Ambassadeur du Gabon en France, Germain Ngoyo Moussavou et son épouse, les tubes tels que : « l’amour d’une mère », « chéri tenenene », « le ndia nde »… 

Elle a aussi enchaîné les tenues et bijoux deux fois durant les deux heures de show, avec ses danseurs aux reins de roseau. 

La chanteuse qui avait visiblement du mal à quitter ses fans de Paris, a décidé de prolonger sa prestation avant de confier qu’elle « pense toujours aux gabonais de la diaspora qui sont ses ambassadeurs ». 

SENEGAL: 12ème Anniversaire du Groupe Futurs Medias – “You” fête son leadership

GABON: L’opposant Jean Ping déclare, tout à coup, d’avoir été contacté par des militaires pour un coup d’état!