in

OUZIN NDOYE: Premier but en tant que joueur professionnel.

Droit au but!

Ouzin Ndoye a inscrit son premier but en tant que joueur professionnel.

altS’il y a bien un joueur qui a toujours le sourire au White Star, c’est Ouzin Ndoye. En ce début de semaine, le sourire du Sénégalais est encore plus large. La raison? Lors de la victoire à Hoogstraten, il a inscrit le tout premier but de sa carrière en tant que joueur professionnel.

Un moment unique qu’il raconte avec plaisir: “Un centre dans la surface a entraîné un cafouillage. Le ballon m’est revenu et j’ai tenté une frappe enroulée qui a fini au fond du but.”

Un instant d’émotion intense. “Lorsque j’ai marqué, j’ai immédiatement pensé à ma maman décédée en 2004. Je lui dédie ce but.

Tout ça, avant de recevoir les félicitations de ses équipiers. “Cela fait du bien de marquer ce premier but. Les autres joueurs de l’équipe et le staff savaient que c’était mon premier en tant que pro et ils m’ont bien chambré.”

Ouzin Ndoye a pu savourer son but jusqu’au bout puisqu’il a permis au White Star d’égaliser avant que Courgnaud n’arrache la victoire en fin de partie. Un succès qui fuyait les Étoilés depuis plusieurs semaines déjà.

Nous étions bien ces dernières semaines, mais il nous manquait cette victoire. Malgré tout, nous sommes restés patients, nous ne nous sommes pas mis de pression. J’espère que cette victoire va nous libérer et que nous pourrons en décrocher d’autres dans les semaines à venir.”

D’un point de vue personnel, Ouzin, âgé d’à peine 21 ans, veut poursuivre sa progression dans cette équipe du White Star. Si tout n’a pas toujours été simple pour le défenseur central, il veut apprendre de ses erreurs. Ce qu’il avait fait après son match difficile contre le Standard où il avait accroché Ezekiel dans la surface après trois minutes de jeu seulement.

Ce penalty, c’était un manque d’expérience de ma part. Après le match, le coach m’a dit que ce n’était pas grave car je suis encore jeune. Son discours m’a fait beaucoup de bien car je me sentais fautif sur le coup. Je me suis servi de cette expérience pour progresser. Cela m’a permis de grandir et d’être plus intelligent sur ce genre de phase. Je ne commettrai plus ce genre d’erreur.”

AICHA KONE: Après 3 années d’exil en Guinée-Conakry, la Diva ivoirienne se prépare à rentrer au pays?

CONGO – CHINE: Une école Denis Sassou N’Guesso à Yushu, au Tibet