in ,

NICCOLO FRASCHINI: Honteux tweet du conseiller municipal de centre-droite contre les vieux victimes du Covid

“Vive Darwin”: Niccolò Fraschini, après sa précédente malencontreuse sortie sur les Napolitains, les Français et les Roumains, de nouveau dans l’œil du cyclone, après s’en etre pris, cette fois, aux vieilles personnes âgées.

Niccolò Fraschini (30 ans), conseiller municipal majoritairement élu sur une liste de centre-droite à Pavia, s’est de nouveau retrouvé dans la bourrasque. En février, sur Facebook, il avait écrit que les Lombards sont “dégoûtés par les gens qui vivent dans les ordures, par les gens qui n’ont pas de bidet et par les gens qui ont des égouts peuplés d’enfants abandonnés“, faisant référence dans l’ordre aux “napolitains et similaires“, aux “français” et aux “gitans“. Après avoir publié ce poste, il avait été contraint de l’annuler en raison de l’indignation sociale.

Cette fois-ci, toujours sur Facebook, la cible de Fraschini était les anciens, à travers le message: “Viva Darwin”…
Le nouveau poste qui fera l’objet d’une critique sociale, on lit comme suit: “Je pense que les gémissements sur les victimes ont harassé beaucoup d’Italiens. Cela fait 9 mois qu’on n’a pas pensé à autre chose, pour sauver quelques milliers de vieilles personnes âgées, on ruine la vie de beaucoup de jeunes à long terme“.
Et encore: “C’est le conflit générationnel habituel, entre garanti et non garanti. Toute cette affaire a montré une fois de plus que l’Italie ne donne toujours la priorité qu’aux vieille personnes âgées“.

Et de conclure: “Maintenant, il est temps de changer de rythme, on a déjà fait trop de sacrifices, on a déjà fait deux tentatives, je dirais que le premier ministre Conte et ses accolytes ont la conscience tranquille: maintenant on peut rouvrir et puis, je le répète, “Vive Darwin!” La référence à Charles Darwin, le théoricien de la sélection naturelle, est claire.

Après la révolte sociale, le conseiller Niccolò Fraschini a présenté ses excuses: “Ils ont mal compris et manipulé mes paroles, en les extrapolant du contexte dans lequel elles ont été exprimées“.

Pour ma part“, a-t-il ajouté, “il y a une totale proximité avec les anciens qui souffrent à cause de Covid-19: j’ai des parents de 70 ans et dans ma famille nous avons eu 4 décès, je ne suis pas insensible au sujet. Protéger les personnes âgées est un devoir, mais cela ne peut pas toujours se faire au détriment des jeunes, qui voient leur avenir menacé“.

L’ancien maire de Pavia, Alessandro Cattaneo (Forza Italia), a demandé à Fraschini de démissionner. L’actuel, Fabrizio Fracassi, l’a averti d’éviter la “fougue” pour éviter tout dérapage.

IMMIGRATION: Choc pour l’évacuation violente des migrants à Paris – VIDEO

COVID-19: Attention! Les lieux où le coronavirus se propage le plus