in

NATTY JEAN: Concert du reggaeman sénégalais à l’Institut Français de Dakar

Reggae à régaler!

Après la sortie de son premier album «Santa Yalla», il y a une année en France, le reggaeman sénégalais Natty Jean a lancé cette production dans son pays. Il s’est produit en concert à l’Institut français.

alt

La diversité culturelle sera magnifiée avec le concert des jeunes formés dans le Projet de la Promotion de l’Expression de la Diversité Culturelle (PEDC). Natty Jean est revenu en concert à l’Institut français après sa prestation sur cette même scène, il y a quelques mois, avec les “Danakil”, pour la présentation de son album «Santa Yalla», sorti un an plus tôt en France: 18 titres sur des thématiques variées composent cette production, qui est le fruit d’une collaboration avec Manjul, le célèbre producteur de reggae, rencontré en 2007 à Bamako.

Le PEDC a été à l’honneur avec un concert dédié à la diversité culturelle. Le PEDC a permis la formation en management culturel et artistique ainsi qu’un encadrement des artistes dans le maniement des instruments traditionnels.

Sur l’initiative de l’association «Afric’art: les Arts en palabres», le PEDC, financé par l’Union européenne dans le cadre du 10ème FED (Fonds Européen de Développement), magnifie la diversité culturelle.

Il colle, à bien des égards, avec la politique du ministère qui a fait de la diversité, au sein de la culture sénégalaise, un cheval de bataille, a assuré Meïssa Mbaye, coordonnateur du PEDC. Ce programme a formé 60 jeunes talents aux instruments traditionnels comme la flûte, la kora, le xalam, l’Ekonting, ainsi que l’art de la parole (musique poésie, conte, slam).

Ce programme a duré 22 mois. Il a également initié à 30 jeunes, âgés de 20 à 35 ans, dans le management culturel et artistique.

SOUDAN: Des rebelles préparent la guerre?

ANTHONY OBAME: Le gabonais est n°1 mondial de Taekwondo!