in

NATIONALITE ITALIENNE: Gianfranco Fini: “un thème incontournable”

Dans ce domaine, aucun pays européen est en retard comme l’Italie“.

La nationaltité aux jeunes immigrés de seconde génération, même agés de moins de 18 ans, est un problème incontournable“.

C’est ce qu’a souligné le président de la Chambre des députés Gianfranco Fini, dans son discours à la conférence sur le thème: Les jeunes musulmans en Italie: une intégration possible au Centre d’etudes Américaines, à laquelle il a participé avec le député Massimo D’Alema, les ministres Maurizio Sacconi et Giorgia Meloni et le sénateur Giuliano Amato.

Dans ce domaine, aucun pays européen est en retard comme l’Italie et ce serait injustifiable de laisser les choses comme elles sont, parce que cela rendrait l’intégration plus difficile, avec le risque supplémentaire de pousser la plupart de ces italiens potentiels de seconde génération, à se renfermer sur eux-memes et rejeter l’intégration, les incitant vers des identités dépassées“.

Fini a rappelé qu’il y a plusieurs propositions au Parlement, raison pour laquelle “on ne peut plus se limiter aux évaluations culturelles, mais il faut en discuter avec un esprit ouvert et projeté dans l’avenir“.

Elvio Pasca

 

TCHAD: L’avocate Jacqueline Moudeina remporte le Livelihood Award

COMMUNAUTE NIGERIANE: Daniel Chiagoziem Imoh a fêté sa première année