in

NATIONALITE ITALIENNE: Le ministre Angelino Alfano (Intérieur) – “Demandes via Internet et nouvelles normes pour abréger les délais”

Liens italiens (à délier)?  

Le ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, a déclaré à la Chambre des Députés: «Les aspirants italiens augmentent mais le ministère de l’Intérieur (Viminale) ne peut pas renforcer ses effectifs. Nous misons sur l’informatisation et mettront 30 hommes plus à l’examen des dossiers”.

alt

Le ministre de l’Intérieur, Angelino Alfano, a déclaré à la Chambre des Députés: «Les aspirants italiens augmentent mais le ministère de l’Intérieur (Viminale) ne peut pas renforcer ses effectifs. Nous misons sur l’informatisation et mettront 30 hommes plus à l’examen des dossiers“. Donc, pour l’instant, l’informatique et une trentaine d’hommes en plus. Demain, peut-être, de nouvelles normes. Voici, selon le ministre de l’Intérieur, la réponse de l’Etat pour réduire les délais bureaucratiques d’obtention de la nationalité italienne, qui vont bien au-delà des 730 jours fixés par la loi.

Le problème avait été posé à la Chambre par une interrogation parlementaire du parti “Per l’Italia” (Pour l’Italie). “La procédure se heurte souvent rencontré à des obstacles qui prolongent le traitement et les dossiers sont bloqués en attente d’opinions et ajouts requis par les bureaux, ce qui dilate les délais à 3, 4, 5 ou même 6 ans», a rappelé au Parlement, le député Mario Sberna, demandant au locataire du Viminale comment il pensait accélérer le processus des demandes.

Selon Alfano à la base du problème, il y a le fait que les demandes de naturalisation ont «doublé au cours des 3 dernières années et sont en constante croissance» parce qu’il y a «un plus fort désir des étrangers à chercher à se stabiliser dans le pays d’accueil». En meme temps, il est cependant difficile de “renforcer les bureaux chargés de la gestion des dossiers en raison de la conjoncture des dépenses publiques.”

Pour surmonter ces problèmes, ont été prises des mesures administratives visant à rationaliser et à simplifier les procédures d’acquisition et concession de la nationalité italienne, grace auxquelles il a été possible de doubler le nombre des cas résolus“. 

Alfano a mentionné l’attribution aux préfets des compétences sur les demandes de naturalisation par mariage et l’expérimentation des demandes en ligne (via Internet), «destinée à être étendue sur l’ensemble du territoire national. Même les bureaux centraux seront renforcés avec l’assignazione, au mois d’octobre, de 30 unités engagées justement dans l’examen des dossiers“, a souligné le ministre de l’Intérieur, ajoutant que “récemment, a été mis en place le système informatisé de la nationalité pour la promulgation des décrets collectifs, suivis ensuite des mesures individuelles aux préfectures et la notification aux intéressés.”

Malgré les criticités, le chemin de l’acquisition de la citoyenneté a été fait, à certains égards, plus facilité. D’ultérieures mesures législatives, contenues dans les différentes propositions en examen au Parlement, ensemble avec la constante innovation également technologique des processus administratifs, pourront donner un punch significatif“, a conclu le ministre Alfano. 

CRISTIANO RONALDO: Les abdos de CR7 super star dans 60 pays!

CAN 2015: L’Afrique du Sud surprend le Congo, à Pointe-Noire (2-0)