in

Les nababs de la musique sont désormais Koffi Olomidé et Fally Ipupa – Détrônés J-P Mpiana et Werra

En 2009, l’artiste musicien congolais JB Mpiana a célébré avec faste, le chiffre d’un million USD dans son compte bancaire, entrant, à la même période, au classement des chanteurs africains les plus riches où il occupait la 6ème place, derrière son rival Werrason en 4ème position. 

Cinq ans après, le patron de Wenge BCBG est remplacé par son compatriote Fally Ipupa. Tandis que Koffi lui a pris la place de Werra, qui a été écarté de la liste à cause de son déclin sur la scène continentale.

Cet indice variable est une révélation du site français Huffington post, qui a publié la liste des 10 chanteurs africains les plus riches, indiquant qu’actuellement, une production de JB Mpiana en Afrique est 3 fois moins coûteux que Fally, alors que Koffi est deux fois plus cher que Werrason. Coté cachet, “Mopao” et son “fils” se rapprochent par rapport au chiffre global de la production musicale. Une tournée musicale de Koffi Olomidé ou Fally avec leurs groupes respectifs, exige beaucoup en termes de finances que JB Mpiana et Werra, à nos jours, révèle un producteur africain, soulignant que les deux stars congolaises sont très exigeantes surtout en ce qui concerne leur cachet et aussi leur déplacement ou logement de musiciens à l’étranger. Il faut miser pas moins de 100.000$ pour réussir une production avec ces artistes. Surtout Fally qui a le vent en poupe, grâce à sa notoriété extravagante sur la scène africaine. Évidemment, ils gagnent trop à cause de leur succès inégalable, dû à leurs œuvres musicales qui caracolent dans tout le continent. Raison pour laquelle, les deux chanteurs congolais sont plus sollicités à l’étranger que JB Mpiana et Werrason, qui sont en perte de vitesse sur le plan discographique.

Mais, cela ne dit pas que Dicap et Mopao sont des chanteurs les plus friqués du continent. Le chanteur sénégalais Youssou N’dour demeure à la tête de ce classement de nababs, suivi des frères jumeaux P-Square du Nigéria. Koffi, qui se dit patron de la musique congolaise, occupe la 4ème position tandis que son ex-choriste se retrouve en 6ème place, derrière le malien Salif Keita.

TOP 10 AFRIQUE

1. Youssou N’dour (Sénégal)

2. P-Square (Nigéria)

3. D’banj (Nigéria)

4. Koffi Olomidé (RDC)

5. Salif Keita (Mali)

6. Fally Ipupa (RDC)

7. 2face Idibia (Nigéria)

8. Hugh Masekela (Afrique du Sud)

9. Banky W (Nigéria)

10. Joe Chameleon (Ouganda).

Signalons que ce classement ne tient pas compte de biens matériels, mais plutôt des entrées de chaque artiste sur le plan discographique (vente de CD) et scénographique (production musicale) sur l’ensemble du continent.

Pourquoi prend-on une secousse électrique à peine descendu de voiture?

Les commerçants immigrés se rebellent contre la mafia: 10 interpelés à Palerme!