in

MOUHAMED RIFI: Le chanteur marocain, lauréat de “X Factor Arabie” évoque sa victoire

Victoire sans Rifi…fi!

La victoire du chanteur Mouhamed Rifi lors de l’émission “X Factor Arabie” a surpris de nombreux juges le mois dernier. Mais comme l’a indiqué à Magharebia ce Marocain de 27 ans, sa confiance en lui n’a fait que se renforcer tout au long de la compétition. Grâce aux millions de votes de téléspectateurs en provenance de tout le monde arabe, Rifi l’a emporté face au libyen Ibrahim Adel Adim, inscrivant son nom en lettres d’or au palmarès de l’émission, le 24 mai à Beyrouth.

altEst-ce que vous vous attendiez à gagner “X Factor Arabie”?

Pour être totalement honnête, je ne m’y attendais pas, en particulier au cours des auditions préliminaires. Mais en avançant dans la compétition, j’ai pris de plus en plus d’assurance et j’ai cru en ma capacité à me battre pour obtenir au moins un Ticket d’Or. A travers toutes les diffusions des émissions en Prime, j’ai commencé à sentir le poids de la responsabilité pesant sur mes épaules, en particulier après l’élimination de tous les Marocains, lorsque j’ai compris que je devenais le seul représentant du Maroc ayant encore la possibilité de concourir pour le titre. Les conditions de la compétition étaient difficiles, et cela a rendu ma joie de l’emporter encore plus douce, tous les participants reconnaissant par ailleurs que je le méritais.

Comment êtes-vous parvenu à participer à la première nouvelle version arabe de “X Factor”?

Cela a été une affaire de chance. Un ami m’a suggéré de participer au casting, la première manière d’accéder aux auditions de qualification puis aux premières phases éliminatoires. Cela s’est déroulé dans un hôtel de Casablanca. Ma mère m’a poussé à le faire, et je lui dédie ce prix. Tout le mérite de ce que j’ai réalisé lui revient. J’ai passé le premier test et j’ai été admis aux compétitions initiales puis aux phases éliminatoires. Petit à petit, ma participation est devenue sérieuse, jusqu’à ce que mon rêve se réalise et que je gagne.

De nombreux concurrents vous ont pris en défaut, disant que vous tentiez d’imiter le grand chanteur George Wassouf. Qu’avez-vous à répondre à cela?

Le chanteur George Wassouf est une grande inspiration. De nombreuses personnes ont dit que ma voix a des tonalités qui ressemblent à celles de George Wassouf, et c’est un honneur et un privilège pour moi avant d’être une injure. Je voudrais indiquer que je n’imite personne lorsque je chante. Oui, je suis très influencé par Wassouf que j’adore, mais je ne veux pas l’imiter. Le chanteur Mouhamed Rifi possède son propre style qui est différent de celui des autres chanteurs, et c’est pour cela que je suis aujourd’hui la star de “X Factor”. Assurément, les millions d’Arabes qui ont voté pour moi ont trouvé dans ma voix un potentiel qui a mérité qu’on vote pour lui, et qui a mérité de gagner.

 En parlant de la victoire, certains ont dit que les millions de personnes qui ont voté pour vous l’ont fait parce que vous étiez le dernier concurrent de l’équipe de l’artiste favori dans le panel des juges, Hussain al-Jasmi. Que répondez-vous à cela?

(rires) Ce qui est important, c’est que j’ai gagné le prix. Le grand chanteur Hussain al-Jasmi a beaucoup de mérite dans ma victoire, il n’y a aucun doute là-dessus. C’est lui qui m’a placé là où je suis maintenant, et cela a été un honneur d’être soutenu par les fans d’al-Jasmi. Franchement, si al-Jasmi n’avait pas trouvé les qualités qui font une star dans ma voix, pourquoi m’aurait-il pris dans son équipe ? De manière générale, je suis heureux d’avoir figuré dans l’équipe d’un artiste qui est adoré et dont la musique est respectée par tous les Arabes.

 Que vous réserve le futur après cette victoire?

J’irai au Mashriq boire aux fontaines des chansons arabes, je vais polir mon talent et avancer dans mon art. En ce moment, on me fait de nombreuses offres, mais je vais prendre mon temps et ne pas précipiter les choses. Je vais consacrer les revenus issus de mes précédents spectacles et de mes projets futurs à l’aide aux pauvres et aux enfants des familles nécessiteuses, auxquelles j’appartiens. J’ai grandi dans une famille dans le besoin, dans la vieille ville de Casablanca, et je suis fier d’avoir commencé à partir de rien et d’avoir atteint un tel niveau de célébrité. Je dis à tous les jeunes d’avoir confiance en leurs talents et de croire en eux parce que si vous travaillez durement, Dieu vous récompensera pour votre persévérance et pour votre zèle.

R.D. CONGO: Les 21 étudiants congolais arrêtés en Inde ont tous été libérés

SENEGAL: L’international Papiss Demba Cissé à fond dans la réfection de la mosquée de Sédhiou