in

MISS ITALIE DANS LE MONDE: La reine est l’argentine Aylen Nail Maranges

Appel pour la nationalité italienne!

Aylen Nail Maranges (argentine de 25 ans) est Miss Italie dans le Monde 2012, le titre réservé aux jeunes étrangères vivant en Italie. Le vote l’a préférée à 5 autres finalistes. A Montecatini sont arrivées aussi les reivendications des secondes générations.

Née à Rosario de Santa Fe, en Argentine, la miss élue vit à Ispica (Province de Ragusa), depuis 3  ans.

«Je suis venu en vacances en Sicile pour 2 mois et je me suis fiancée avec un sicilien Ma mère m’a dit:”tu es toquée, reviens immédiatement”; mon père lui m’a dit: “Ma fille, tu es grande, tu fais ce que tu veux”. Le choix d’Aylen? «Je suis restée en Italie par amour.

Aylen, qui a un diplôme d’études supérieures et a suivi un an de styliste de mode, travaille actuellement comme vendeuse.

«Cette édition de Miss Italie dans le Monde est un jeu plaisant, mais aussi une reconnaissance des filles étrangères qui se sont insérées ici en Italie et travaillent avec beaucoup de sérieux“, a déclaré avant la finale Aylen qui, pour le futur, souhaite “être heureuse ainsi que tous ceux qui me sont à coeur“.

À Montecatini, sont arrivées aussi les revendications de la seconde génération. L’une des finalistes, Nayomi Andibuduge, fille d’immigrés sri-lankais, qui est née et a grandi en Italie, n’a pu demander la nationalité italienne que maintenant qu’elle a eu ses 18 ans. Et elle est toujours en attente. Une situation qu’elle a également dénoncé dans une lettre au président de la République Giorgio Napolitano.

Est intervenue ausi Ana Carolina da Silva, la miss de réserve, sur la nécessité de réformer les règles sur la nationalité italienne.

Je vis en Italie depuis 12 ans et je n’ai encore la nationalité. Je voudrais donc demander au gouvernement de réduire les délais d’attentes pour ceux qui veulent sincèrement être italiens, de manière que je puisse etre italòienne à tous les effets car dans mon coeur, jke le suis déjà“, a-t-elle déclaré.

COTE D’IVOIRE: Le quotidien du FPI de l’ex-président GBAGBO, “Notre voie”, suspendu pour 6 parutions.

MALI: L’armée tue une quinzaine de prédicateurs musulmans dans le centre du pays