in

MAURITANIE: Tawassoul – L’offensive du Nord du Mali vise «le retour d’une domination» de la France

Collons ces colons?

Le parti Tawassoul a souligné, dans un communiqué, que l’offensive conduite par la France contre les islamistes armés dans le nord du Mali est un prétexte pour un “retour de la domination” coloniale.

Le communiqué de Tawassoul a rappelé «le role douteux» joué par la France pour précipiter la chute du régime démocratique de Bamako.

altCOMMUNIQUE

La crise au Mali ne date pas d’aujourd’hui et n’est pas un évènement qui a surgi inopinément sans prémices annonciateurs. Ce pays a connu plusieurs crises dont la crise éternelle du Nord, celle de la Province de l’AZAWAD dont les habitants ont souffert de la marginalisation et de l’injustice sous tous les régimes successifs du Mali.

Cette situation a donné lieu à la naissance d’un mouvement revendicatif avec, parfois, un caractère armé qui a atteint son apogée avec la réclamation de l’indépendance de la province. La crise s’est compliquée davantage avec l’entrée en ligne des groupes extrémistes violents qui ont profité de l’absence de l’Autorité au Nord pour rallier les autres parties de la crise

La France ancienne puissance coloniale, n’était pas absente de la scène parce qu’en plus de ses visées politiques et économiques, elle tient à marquer cette zone de son empreinte et y créer une présence coloniale visible. Pour se faire un prétexte, elle a saisi l’opportunité de la présence des groupes armés pour effrayer les régimes de la sous-région et les pousser à accepter le retour d’une domination qui vise les intérêts, les valeurs et les libertés des peuples de la zone.

Il n’échappe à personne le rôle douteux que la France a joué dans l’effondrement du régime démocratique du Mali, aidée en cela par des régimes de la sous région dont le régime mauritanien laissant le champ ainsi ouvert à l’anarchie et à l’avancée des groupes extrémistes, pour créer les conditions d’une intervention sous prétexte de protéger ces pays contre le terrorisme.

Ceux qui savent combien sont multiples les relations de la Mauritanie avec le Mali avec qui elle partage une frontière longue de plus 2.200 kms où se situent six de nos wilayas qui ont avec ce pays frère des liens étroits de fraternité, d’intérêts d’échange et de sécurité, mesurent bien l’impact que nous subissons et aurons à subir de ce qui se passe dans ce pays.

Ce qui explique l’attention qu’accorde le Rassemblement National pour la reforme et le développement à la situation au Mali comme il l’a exprimé à maintes occasions. Et comme les évènements ont pris un tournant dangereux et que la guerre a éclaté, il nous est devenu obligatoire de clarifier notre position tout en affirmant que les intérêts de notre pays et notre peuple tout d’abord et ceux de nos voisins et la stabilité de notre zone, sont les seuls mobiles politiques qui nous animent.

CAMEROUN: Douala – Les fidèles d’une église réveillée scellés dans leur temple

MALI: Les préparatifs s’accélèrent pour le déploiement d’une force CEDEAO