in

MARATHON DE PARIS: Flomena Cheyech gagne et perdure la tradition kenyane

Et Flo…mena la course!

Depuis 2001, il y a “match” entre le Kenya et l’Ethiopie à Paris. Les deux nations phares du grand fond mondial ont d’ailleurs le même nombre de victoires: 5! Cette année, c’est la Kenyane Flomena Cheyech qui a fait perdurer la tradition dans la Capitale.

altSi Flomena Cheyech n’a pas amélioré le record de l’Ethiopienne Boru Tadese (02h 21’04”) établi l’an passé, Flomena a néanmoins battu le sien en 2 h 22’41″.

A 32 ans, elle est aussi devenue la Kenyane la plus rapide sur le parcours parisien.

Chez les messieurs, le Kenya est la nation phare au Marathon de Paris : dix victoires depuis 1997, contre cinq pour l’Ethiopie.

Cette année, chez les dames, face aux cinq Ethiopiennes du plateau élite, elles n’étaient que deux Kenyanes. Malgré tout, Flomena Cheyech et  Faith Chemaoi se  sont classées 1ère et 4ème de l’édition 2014. Deux athlètes d’expérience, puisqu’âgées de 32 et 35 ans. Après ses succès à Vienne (02h 24’34″) et Toronto (02h 25’13″), Flomena a remporté son premier marathon d’envergure.

Cinq Ethiopiennes étaient donc au départ de la «Ligne bleue» parisienne. C’est la plus jeune, Yebrgual Melese (24 ans), qui a réalisé la meilleure performance en se classant 2ème en 2 h 26’18″. En arrivant à Paris, elle  affichait un record personnel en 2 h 29’46, réalisé en janvier à Dubai.

La Française Martha Komu, lauréate sous les couleurs du Kenya en 2008 en 2 h 25’33, faisait son grand retour à Paris. Sixième en  2 h 36’33, elle n’a pas atteint son objectif: «Je voulais courir en 2 h 30, confiait-elle à son arrivée. Mais je suis première Française, je gagne une belle prime (2000 euros, ndlr), alors je suis satisfaite».

SENEGAL: Adoption du nouveau code électoral par l’Assemblée Nationale

COTE D’IVOIRE: Scandale en vue – Des prostituées chez les Eléphants avant Belgique – Côte d’Ivoire?