in

MANDELA WASHINGTON FELLOWSHIP: Les jeunes Africains invités à répondre à l’invitation d’Obama

Yes We… (Afri)Can! 

Bénéficier de 6 semaines de formation dans les universités américaines assorti de stages pratiques ; participer à des forums d’échanges avec des jeunes issus de 45 pays, le tout financé par le département d’Etat américain. 

alt

Bénéficier de 6 semaines de formation dans les universités américaines assorti de stages pratiques ; participer à des forums d’échanges avec des jeunes issus de 45 pays, le tout financé par le département d’Etat américain. C’est une opportunité offerte par le président Barack Obama, aux jeunes Africains à travers le Mandela Washington Fellowship, initialement baptisé Young African Leadership Initiative (YALI).

L’édition 2015 de ce programme du gouvernement américain est lancée, depuis le 7 octobre. Aussi les jeunes Africains sont-ils invités à postuler, à travers le net, ce jusqu’au 5 novembre prochain.

Berthe Bognini, Romaric N’Drih et Jordan Sera, sont trois jeunes ayant participé à l’édition 2014, ont exhorté à postuler massivement pour accroître le nombre de représentants du pays.

C’est une belle expérience du reste très enrichissante qui mérite d’être vécue. Nous demandons à tous les jeunes de tenter leur chance“, a soutenu Romaric N’Drih.

Jordan Sera a fait savoir que les candidatures se font en ligne sur le site de l’ambassade des Etats-Unis. Un des critères, la maîtrise de la langue anglaise. “Il faut parler et écrire couramment l’anglais“, a averti Berthe Bognini, qui a indiqué que le formulaire d’inscription en ligne est également en anglais.

Outre la langue, des informations sur l’état civil, sur l’expérience professionnelle, sur les formations sont exigées. “Il y a une question importante sur l’intérêt du stage pour vous. Vous devez expliquer ce que vous comptez bien faire des connaissances acquises“, soulignera-t-elle, précisant aussi que l’âge des postulants oscille entre 25 et 35 ans. Cependant il y a des dérogations pour les moins de 25 ans si leur profil est intéressant.

Trois filières sont concernées : le business, l’administration publique et le management des Ong.

Rien n’est décidé d’avance. Chacun a sa chance. L’année dernière, il y a eu plus de 50.0000 candidatures. 500 ont été retenues. Cette année, l’on envisage de retenir 1.000 candidats. Notre souhait est que la Côte d’Ivoire ait plus de 12 représentants“, dira Berthe Bognini.

Derrière le Mandela Washington Fellowship, il y a une grande ambition. Celle du président Barack Obama d’aider à l’émergence d’une nouvelle race de jeunes leaders africains imprégnés des valeurs de démocratie pour relever le défi du développement en Afrique.

UEMOA: Célébration du 20e anniversaire de l’Organisation sous-régionale ouest-africaine à Ouagadougou

EBOLA: Une société liée à l’armée chinoise aurait envoyé en Afrique un médicament expérimental