in

MALIKA AYANE: Star italo-marocaine de talent et succès.

De père marocain et mère italienne, elle est une des plus belles réalités de la scène musicale italienne et internationale.

Malika Ayane est née à Milano, en 1984, de père marocain et mère italienne. Sa formation musicale a commencé au  Conservatoire “Giuseppe Verdi” de Milano où, de 1995 à 2001, elle étudia le violoncelle. Parallèlement, elle fit partie du Choeur des Voix Blanches du Théâtre de la Scala où, outre le rôle de choriste, elle exécuta souvent des solos.

En 2007, Malika Ayane rencontre la productrice italienne Caterina Caselli (star des années 60-70, surnommée “casque d’or” pour sa coiffure particulière), qui donne tout de suite une personnalité artistique au style frais et «épicé», comme l’a définie le grand musicien italien Paolo Conte, qui définit ainsi la voix de Malika: «Le ton de cette voix est un orange foncé au goût d’épice amère et rare».

 

Malika commence son premier projet discographique, qui voit le jour en automne 2008.
Intitulé «Malika Ayane», l’album regorge de talents: Pacifico (auteur de “Sospesa” et “Contro vento”), Giuliano Sangiorgi (auteur di “Perfetta”) et Paolo Conte, qui a offert l’inédit “Fandango” à  Malika, co-auteur de deux morceaux: “Briciole” et “Il Giardino dei Salici”.

 

Après le succès radiophonique du morceau “Soulwaver”, mieux connu dans sa version italienne “Sospesa”, Malika conquiert le  grand public avec la chanson “Feeling Better”, qui a demeuré au hit parade des morceaux les plus joués à la radio, pendant plus de 4 mois,  un véritable record pour un artiste débutant.
“Feeling Better”, bien accueilli par la critique musicale, devient un super hit de l’été et son clip va à plein rythme dans tous les principaux network musicaux.

 

En mars 2009 Malika Ayane partecipa au 59ème Festival de Sanremo avec le morceau “Come foglie”, contenu dans la réédition de l’album «Malika Ayane».
Cette chanson est  restée longtemps en tete de la Nielsen Music Control, hit-parade des morceaux les plus joués dans les radios tandis que l’album est devenu disque de platine.

 

Malika Ayane a aussi pris part à la colonne sonore du film «Generazione 1000 euro», con tre brani “Feeling better”, “Moon” et “Soul waver”.
Le 21 juin 2009, elle fut l’une des protagonistes du concert «Amies pour l’Abruzzo», en faveur des victimes du tremblement de terre.
En 2009, une longue tournée la porte dans toute l’Italie, avec un spectacle alternant des moments d’élégance artistique d’autres temps et des moments de rock sophistiqué, dans une heureuse alternance de morceaux inédits de l’artiste avec des interprétations des plus importants artistes  internationaux.

 

Après une tournée d’été de plus de 30 concerts dans toute l’Italie, Malika a conquis, en novembre 2009, le public du “Blue Note”, historique club jazz milanais, accompagné par le groupe qui, ces derniers mois, a désormais atteint une parfaite alchimie avec sa voix, grâce également au talent de ses membres: Luca Colombo (guitares), Giulia Monti (violoncelle) Carlo Gaudiello (claviers), Marco Mariniello (basse) et Leif Searcy (batterie).
Malika Ayane a également été protagoniste musicale d’un film, interprétant la chanson des titres finaux du film «La prima cosa bella», du régiste Paolo Virzì.

 

L’artiste italo-marocaine est retournée, cette année, au 60° Festival de Sanremo avec le morceau “Ricomincio da qui”, un texte écrit par Malika Ayane et Pacifico sur la musique de  Ferdinando Arnò, qui fait partie de «Grovigli», le second Cd de Malika Ayane, sorti le 19 février 2010.
Dans cet album, Paolo Conte fait un duo avec Malika, dans le morceau inédit, “Little Brown Bear”, écrit par le Maestro italien, auquel la chanteuse  a également dédié l’interprétation  “Chiamami adesso”.
Le Cd «Grovigli» contient aussi la réinterpretation de “La prima cosa bella”, et un duo avec son fiancé de l’époque, Cesare Cremonini (ex leader du groupe «Lunapop»), intitulé “Believe in Love”.

 

Afri-Nous

UNAR: Bureau National Antidiscriminations Raciales

SANTE: Les immigrés arrivent en Italie en bonne santé.