in , ,

Loi budgétaire italienne: plafond du cash, IVA (TVA), loterie des reçus

Le Conseil des ministres a donné le feu vert à la loi budgétaire d’environ 30 milliards euros et au décret fiscal correspondant.

Le plafond des liquidités passe de 3.000 à 2.000 euros en 2020 et 2021, puis à 1.000 euros les années suivantes. La peine de prison pour la déclaration frauduleuse s’élève à 8 ans. En 2020, 3 milliards euros sont affectés à la réduction du coin fiscal sur le travail. Superbonus pour récupérer une partie des dépenses payées avec les paiements numériques. 600 millions euros supplémentaires attendus pour la famille.

La manœuvre est expansive, nous devons être satisfaits. Même dans un environnement de finances publiques particulièrement complexe, nous avons réussi à éviter l’augmentation de la TVA, qui était notre premier objectif. Et comme nous avons pu redéployer les ressources financières supplémentaires qui sont apparues au cours des dernières semaines, nous avons été en mesure d’élaborer une manœuvre qui met en œuvre divers points du programme gouvernemental“, a déclaré le premier ministre Conte.

Parmi les nouveautés contenues dans la dernière version du projet de loi fiscale est la loterie des reçus pour ceux qui effectuent des paiements par guichet automatique et carte de crédit, pour les commerçants et les professionnels qui n’acceptent pas les cartes de crédit et le guichet automatique déclenchera également une amende de 30 euros auxquels seront ajoutés 4% de la valeur de la transaction refusée. La TVA pré remplie commence à partir de 2021.
Et plus encore: contribution de 30 euros pour les sièges bébé, nouvelles taxes sur les jeux, taxe numérique à 3% pour les géants du web à partir de 2020, comme annoncé par le ministre de l’économie Gualtieri.

Mettre fin à l’exonération fiscale pour les auto-écoles à partir de janvier – La règle, qui met en œuvre l’arrêt de la Cour de justice de l’UE qui a déclaré l’exonération illégitime, n’a aucun effet rétroactif: elle entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et l’État estime à 66 millions euros par an. Les auto-écoles devront certifier électroniquement les frais des leçons pour le permis de conduire, mais elles auront jusqu’au 30 juin pour s’adapter et jusque-là, elles pourront délivrer un reçu.

Comment sortir et rentrer en Italie sans problème?

SANTÉ – 9 aliments qui aideront à lutter contre les maux de tête