in

LIBYE – ITALIE: Memorandum de coopération pour la lutte contre l’immigration illégale

Le Président du Conseil italien Paolo Gentiloni et le Premier ministre libyen Fayed Al Serraj ont signé, à Rome à Palazzo Chigi, le Protocole d’entente sur la coopération dans la lutte contre l’immigration illégale, la traite humaine, la contrebande et le renforcement des frontières entre la Libye et l’Italie.

L’accord prévoit une coopération conforme aux programmes et activités adoptées par le Conseil Présidentiel et par le Gouvernement d’Accord National de la Libye, pour le soutien des institutions militaires et de sécurité, afin d’endiguer les flux des migrants illégaux et faire face aux conséquences. 

L’Italie fournira: 

♦ soutien et financement des programme de développement dans les régions frappées par  l’immigration illégale, dans divers secteurs tels que: énergies renouvelables, infrastructures, santé, transport, développement des ressources humaines, éducation, formation du personnel et recherche scientifique; 

♦ support technique et technologique aux organismes libyens chargés de la lutte contre l’immigration illégale: Garde de frontière et Garde côtière, Ministère de la Défense et divers organes et services compétents au Ministère de l’Intérieur; 

♦ achèvement du système de contrôle des frontière terrestres du le sud de la Libye, dans ”l’ajustement et le financement des centres d’accueil (…) déjà actifs dans le respect des normes pertinentes, bénéficiant de financements disponibles de la part de l’Italie et de financements de ‘Union Européenne; 

♦ médicaments et matériel médical pour les centres sanitaires d’accueil, afin de répondre aux besoins d’assistance sanitaire des  immigrants illégaux, pour le traitement des maladies transmissibles et chroniques graves;  

♦ formation du personnel libyen dans les centres d’accueil ci-dessus mentionnés, pour répondre aux conditions des immigrants illégaux, soutenant les centres de recherche libyens opérant dans ce domaine, afin qu’ils puissent contribuer à l’identification de méthodes plus appropriées pour faire face à la l’immigration illégale et à la traite humaine. 

L’Italie et la Libye vont travailler ensemble pour: 

♣ proposer, dans les trois mois, «une coopération euro-africaine plus complète et étendue»; 

♣ éliminer les causes de l’immigration illégale, afin de soutenir les pays d’origine des immigrants dans la mise en œuvre des projets stratégiques de développement, l’élévation du niveau des services, améliorant ainsi «le niveau de vie et les conditions de santé, et contribuer à la réduction de la pauvreté et au chômage». 

Il a enfin été proposé le soutien aux organisations internationales opérant en Libye dans le domaine de la migration et ses efforts pour le retour des migrants dans leur pays d’origine, outre au démarrage de programmes de développement. 

Cet accord a été positivement accueilli par l’Union Européenne. 

SOUS L’ARBRE A PALABRES 

Paolo Gentiloni (Premier Ministre Italien) 

«Le mémorandum que nous avons signé concerne notre engagement à renforcer les institutions libyennes dans la lutte contre l’immigration illégale. La police des frontières, ce n’est qu’un partie du projet que nous devons développer». 

Fayez Al Serraj (Premier Ministre Libyen)  

«Ce n’est pas vrai que nous permettrons à la mission navale européenne Sophia d’entrer dans nos eaux territoriales. Nous voulons un commandement conjoint unique pour moderniser la flotte libyenne afin qu’elle puisse jouer son rôle dans les eaux libyennes». 

 

Elvio Pasca

CAN 2017: Le Cameroun sort le Ghana et file en finale (VIDÉO)

ITALIE – Inscriptions scolaires en lignes pour les écoles primaires, secondaires et supérieures! (VIDÉO – GUIDE)