in

Le burkinabé Dicko Fils, lauréat du Kundé d’Or 2016

La 16ème édition des Kundé, cérémonie de récompense d’artistes, a élu Dicko Fils, meilleur artiste burkinabè de l’année 2016.

Ce ne fut vraiment pas une grande surprise. L’homme du Denké Denké était en pole position pour brandir le premier Kundé D’or de sa carrière. Même s’il a raté le Kundé du public dont les votes comptaient pour 25% dans la décision du jury, Dicko Fils a quand même remporté le plus prestigieux trophée de la soirée. En plus de l’Or, la star de la soirée s’en tire avec le Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle avec «Wakati» . Le meilleur featuring lui est également revenu avec «Anani na», chanté avec Floby.

Ce dernier en course également pour l’Or, a remporté le Kundé du public et se console aussi avec le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque.

Le grand perdant, c’est Imilo Lechanceux.Le jeune poucet du trio en course pour l’Or a également manqué le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque. Mais l’homme des chansons à succès, «Mot de passe» et «Talaba» a gratifié le public d’une belle prestation fort bien applaudie.

A l’exception de Floby, absent les deux autres nominés au Kundé d’Or ont presté avant la proclamation. Une innovation qui selon le commissaire général des Kundé , Salfo Soré, Jah Press, visait à faire connaitre d’avantage les artistes Burkinabè. 

Le public a été bien servi par des prestations d’artistes nationaux et étrangers. Josey avec son titre «Diplôme» et Shado Chris avec J’S8 Jahin Pret de la Côte d’Ivoire ont fait danser la salle des banquets de Ouaga 2000. Le grand Mopao, Koffi Olomidé a quant à lui, transformé la salle en une vaste boite de nuit. Il a toutefois rendu hommage à son ‘’grand frère’’ Papa Wemba récemment décédé, en demandant une minute de silence. Avec Marthe Zambo du Cameroun, on a remonté le temps avec sa célèbre chanson, «avec Toi».

Le commissariatgénéral des Kundé a décerné des trophées d’hommage aux regrettés Victor Démé, et Papa Wemba. Des Kundé d’honneur ont été décernés à Koffi Olomidé et à Marthe Zambo pour saluer l’ensemble de leurs carrières.

Comme les éditions précédentes, la soirée de distinction d’artistes a été également marquée par un défilé de mode. Cette année, c’est le styliste international burkinabè Issa Sorogo qui vit aux Etats-Unis qui a présenté sa collection «Waga doux», pour, ont dit les organisateurs, rendre hommage aux victimes des attaques du 15 janvier dernier à Ouagadougou.

La fausse note de la soirée, a été l’absence de l’artiste malien Sidiki Diabaté, pourtant très attendu du public.

Rendez-vous est pris le dernier vendredi du mois d’avril 2017 pour la 17e édition des Kundé.

Palmarès du Kundé 2016
PRIX PRINCIPAUX
Kundé du public : Floby
Kundé du meilleur artiste traditionnel : Zougnazagmda
Kundé du meilleur artiste de musique religieuse moderne : Rose Battiono
Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle : Wakati (Dicko Fils)
Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque : Floby
Kundé du meilleur clip vidéo : Kami maam (Frère Malkom)
Kundé du meilleur featuring de l’année : Anani na (Dicko Fils et Floby)
Kundé de la révélation : Malika la Slameuse
Kundé du meilleur espoir : David le Combattant
Kundé du meilleur artiste féminin : Wendy
PRIX SPÉCIAUX
Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest : Josey (Côte d’Ivoire)
Kundé du meilleur artiste de l’Afrique centrale : Franko (Cameroun)
Kundé du meilleur featuring de l’intégration : Don Sharp et King Mensah (Voici l’Afrique)
Kundé du meilleur artiste étranger vivant au Burkina Faso : MTY (Côte d’ivoire)
Kundé du meilleur artiste burkinabè de la Diaspora : Béranger Ouédraogo

T. C. Sawadogo

Lancement du Mouvement de la “Femme à la Gloire de l’Éternel”

Le footballeur ghanéen Sulley Muntari fait ses excuses à sa Fédération!