in

LAURENT BOTSEKE: – Un nouvel ouvrage du journaliste congolais sur la grammaire lingala

Grand mérite d’une grammaire!

Journaliste à la retraite, Laurent Botseke, féru et passionné de lingala – l’une des langues nationales au Congo – vient de publier un ouvrage sur la grammaire lingala.

altD’après l’auteur, “Mibeko Mya Kokoma Mpe Koloba Lingala” servira à vulgariser l’une des langues nationales du Congo et contribuera à sauvegarder sa richesse, vu que cette langue est en évolution constante dans les églises, les meetings, à la radio et à la télévision. C’est aussi une langue utilisée par les musiciens.

L’ouvrage de grammaire (14 chapitres), déjà en vente à la librairie des Dépêches de Brazzaville, intéresse les journalistes, les services des langues nationales et les traducteurs dans les églises. Il aidera les étudiants, les chanteurs, et tous les locuteurs du lingala.

«Dans une des chansons de Kabako Lambert par exemple, il y a un mot qui sonne mal parce que l’accent tonique était mal placé, ce qui change naturellement le sens de la phrase», explique un journaliste.

Laurent Botseke journaliste diplômé de l’école des journalistes de Pékin, a fréquenté l’école Saint-Vincent de Poto-Poto. Au cours de son parcours scolaire et universitaire, il a été encadré par des enseignants comme Guy Menga, Émile Oboa et Jean-Baptiste Taty Loutard. Admis à l’examen spécial d’entrée en faculté, Laurent Botseke y retrouve Jean-Marie Adoua, qui contribue à sa connaissance en linguistique.

Appelé à la radio pour prendre la relève d’Henri Pangui, cet enfant de Poto-Poto manie à la perfection le lingala. Il démarre alors à Radio Congo, une brillante carrière de présentateur des journaux parlés en lingala. Il a longtemps été chef de service lingala à la radio nationale. Il a, en outre, occupé plusieurs fois le poste d’attaché de presse à la présidence de la République.

Laurent Botseke fait partie de la chorale Les piroguiers, qui chanta en 1959 la messe de Noël à la cathédrale de Reims (France). La chorale profita de la tournée organisée par le magazine chrétien Le Pèlerin et la radio Europe 1 pour enregistrer un disque «La messe des piroguiers». Cet épisode de musique religieuse a éveillé chez lui la passion de la musique populaire et engagée, avec la composition de Mwassi ya bar, Tribalisme.

Par ailleurs, Laurent Botseke est auteur de la version lingala de la constitution de la République du 20 janvier 2002. Il a pris sa retraite en 2003 et s’occupe actuellement, en tant que consultant, de la formation en lingala des jeunes journalistes.

ITALIE: Massacre raciste de Castel Volturno – Confirmée la prison à vie pour les assassins

MAURITANIE: Démission du Premier ministre et de son gouvernement