in

KENYA: première usine de panneaux solaires

La fabrication réutilise et récupère des panneaux solaires défectueux.

La première usine de fabrication de panneaux solaires d’Afrique centrale et de l’Est a ouvert ses portes au Kenya. “Il était temps”, s’exclame John Wambua, jardinier. Il est impatient d’avoir accès à une technologie solaire à prix abordable.

L’usine installée à Naivasha est un joint-venture entre la société néerlandaise Ubbink B.V. , une filiale de la société allemande German Centrotec Sustainable et la firme kényane Chloride Exide. Cette dernière produit des piles et dispose d’un réseau de distribution bien établi, non seulement au Kenya mais également en Afrique de l’Est.

Plus de 30 personnes, jeunes pour la plupart, sont employées dans le bâtiment flambant neuf. Plus de la moitié sont des femmes. L’usine kényane rachète les panneaux solaires défectueux de la société néerlandaise Solland Solar qu’elle divise en petites cellules qui sont réutilisées dans la production de nouveaux panneaux solaires. La segmentation est effectuée au laser et à la main.

Nous ciblons la population rurale. C’est là que se trouvent les deux tiers de nos clients. Le reste est vendu à des ONG et des hôtels“, explique Haijo Kuper, directeur général de la société baptisée Ubbink East Africa. Les panneaux solaires fournissent entre 13 et 120 watts.
En Afrique, près de 98% de la population rurale n’a pas accès au réseau national d’électricité. La plupart des foyers doivent se contenter de lampes à pétrole.

Le pétrole coûte de plus en plus cher. Le soleil, c’est gratuit, et nous en avons en abondance. Si seulement le prix des panneaux solaires pouvait diminuer“, se lamente John Wambua.
Le prix du watt produit par l’énergie solaire a diminué de 75% ces dix dernières années. Mais malgré cette baisse, les panneaux solaires sont encore trop chers pour la majorité des Africains.

Ce n’est pas encore bon marché. C’est un investissement à long terme. Plus la demande et la production de panneaux solaires augmentera, plus le prix baissera“, acquiesce Haijo Kuper.

L’énergie solaire n’est pas uniquement utilisée pour alimenter les lampes en Afrique, mais elle sert également à charger les téléphones portables et à faire fonctionner les pompes à eau. Dans de nombreuses régions du Kenya, les gens disposent d’un petit lopin de terre où ils font pousser des aliments de base comme du maïs et des haricots. Mais l’eau est rare. Grâce à l’énergie solaire, de l’eau peut être pompée d’une rivière qui se trouve alentour.

Le manque d’électricité dans les zones rurales empêche le développement économique. Étendre le réseau national d’électricité est un processus lent et difficile. L’énergie solaire est une alternative viable pour les petites entreprises. Un moulin à farine qui fonctionne souvent au diesel ou grâce à un autre carburant polluant est disponible dans chaque village. Des moulins fonctionnant à l’énergie solaire sont d’ores et déjà disponibles sur le marché.

AFRIQUE – ETATS-UNIS: Le Niger, la Guinée et la Côte d’Ivoire à nouveau membres de l’AGOA

ETATS-UNIS: Des millions d’abeilles libérées sur une autoroute