in

JOURNÉE MONDIALE DE L’AFRIQUE: L’ONU se dit prête à accompagner le continent:

Africa Day!

Le monde a célébré le 25 mai, la 49ème «Journée de l’Afrique», en commémoration de la naissance de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine) en 1963, devenue Union Africaine (UA) en 2002.

«Je suis Africain, je suis l’Union africaine», c’est le slogan, choisi cette année par l’Union Africaine, qui souligne également un objectif sociopolitique, voué à stimuler le sentiment d’appartenance des Africains à une même famille pour les inciter à contribuer directement au sort du continent.

Dans son message pour la journée, le président de la commission de l’UA, Jean Ping, considère la célébration de l’Afrique comme un «devoir de mémoire envers nos Pères fondateurs. Depuis quelques années, l’Afrique est sur une trajectoire économique ascendante, et de plus en plus nombreux sont les investisseurs qui voient en elle la future réserve de croissance dans le monde. Elle pourrait devenir dans un proche avenir la locomotive qui tirera la croissance mondiale».

À l’unisson, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, profite de l’occasion pour «rendre hommage au peuple africain et à la promesse qu’il renferme».

Le continent vient de connaître une décennie de croissance économique rapide, ce qui présente un contraste frappant par rapport à la stagnation et aux revers des années précédentes. Beaucoup de pays qui connaissent la croissance la plus rapide se trouvent en Afrique subsaharienne, qui regorge de perspectives d’investissement attrayantes.

L’Afrique a également progressé sur le plan de la consolidation de la démocratie. L’ONU continuera d’appuyer l’action du peuple africain pour qu’il puisse exercer son droit à choisir en toute liberté ses propres dirigeants et veiller à ce que les élections débouchent sur la paix et non la violence.

En conclusion de son message, le secrétaire général des Nations unies «réaffirme notre volonté d’oeuvrer en partenariat avec les Africains de tous âges pour qu’ils puissent tirer pleinement parti des possibilités qui se présentent à eux et instaurer un environnement propice à la prospérité, à la démocratie et à la paix».

 

VATICAN: Le majordome du pape arrêté dans l’affaire “Vatileaks”

AFRIQUE: “Soutenir Notre Afrique” – Le pouvoir des jeunes