in

JEUX DE LA FRANCOPHONIE: Après les désertions, la sécurité renforcée autour des logements

“Jeux”… m’échappe? 

Les nombreuses disparitions constatées aux 7èmes Jeux de la Francophonie ont obligé les organisateurs à annoncer de nouvelles mesures de sécurité. Bernard Maccario, le directeur du CNJF a précisé que les contrôles ont été renforcés «autour des hébergements et notamment des résidences universitaires», où logent les compétiteurs.

alt12 congolais, 7 djiboutiens et 6 Ivoiriens ont pris le large. Malgré ce chiffre impressionnant, Maccario ne souhaite pas que son événement soit entaché par d’autres disparitions d’artistes et athlètes.

«Il faut relativiser les choses: depuis une vingtaine d’années, tous les grands événements sportifs à rayonnement mondial vivent ce type de situation», a-t-il indiqué.

Mahama Coulibaly, le président du CSA, club des basketteuses ivoiriennes en fuite n’en revient toujours pas. «C’est tôt le matin que j’ai été informé de l’absence de ces trois joueuses. Je n’y croyais pas, puisque, comme je l’ai dit, rien n’indiquait une telle attitude. Mais après quelques coups de fil, il fallait se rendre à l’évidence. Et cela s’est confirmé lors du quart de finale remporté face à la France», a-t-il indiqué dans une interview accordée à sport-ivoire.ci.

CENTRAFRIQUE: Le président Djotodia annonce la dissolution de la Séléka

SENEGAL: Karim Wade mis en demeure de justifier 98 milliards CFA supplémentaires