in

ITALIE – Un chauffeur italo-sénégalais incendie le bus scolaire avec 51 élèves à bord

Il a séquestré le bus scolaire, puis mis le feu au véhicule. Arrêté le chauffeur italo-sénégalais, Ousseynou Sy: «Les morts en Méditerranée doivent cesser”, a-t-il déclaré. Le procureur: «Un loup solitaire, aucun lien avec l’EI ou les organisations terroristes».

 

Il voulait venger les morts en Méditerranée en menaòant de commettre un massacre d’élèves. «Personne ne sort vivant d’ici», s’est écrié Ousseynou Sy en menaçant les plus de 50 passagers à bord du bus scolaire sur la route provinciale 44 Paullese, à San Donato Milanese. Le Sénégalais de 47 ans, de nationalité italienne, avec un casier judiciaire, parait-il, pour conduite en état d’ivresse et de violence sexuelle, a détourné le véhicule et enlevé les élèves du collège (scuola media) de Vailati. Tout au long du voyage, qui a duré 40 minutes, il a menacé les 51 enfants, les enseignants et les deux accompagnateurs: «Il a pris nos téléphones. Nous étions menottés avec des cravates d’électricien», racontre une fillette. «Il nous a dit qu’il ne se passerait rien et à chaque fois, il menaçait de renverser de l’essence».

Bloqué par les carabiniers à la hauteur de San Donato, il a mis le feu au véhicule. Heureusement, tous les passagers ont pu descendre avant les flammes, grâce à l’intervention des carabiniers qui sont arrivés sur place, après l’alarme lancée par un garçon qui a appelé le 112.

«Il a continué à dire que les gens en Afrique meurent et que la faute en incombe à Di Maio et Salvini. Puis les Carabiniers nous ont sauvés», dit la survivante. Sy devra maintenant répondre des accusations de massacre, d’enlèvement de personnes, avec la circonstance aggravante du terrorisme.

Pas de blessés, seulement des contrôles sur place pour 23 des élèves, tandis que 12 ont été emmenés à l’hôpital. Mais tant de peur.  

L’homme a admis qu’il avait prémédité le geste. Il a tout fait lui-même et a préparé une vidéo pour annoncer ses actions.  Même si l’auteur du geste continue de soutenir qu’il n’aurait fait de mal à personne: «Si les Carabiniers n’étaient pas intervenus, personne n’aurait été blessé», a-t-il dit aux magistrats. Le procureur Alberto Nobili l’a expliqué en ajoutant que l’homme soutenait cela en disant qu’il serait «allé à l’aéroport de Linate où il se serait enfui avec un avion».  

Comme l’a souligné le magistrat, Ousseynou Sy est un loup solitaire: il n’a aucun lien avec l’EI, ni avec d’autres organisations terroristes.

«Ça a été mon choix personnel, je n’en pouvais plus de voir des enfants déchiquetés par des requins en Méditerranée, des femmes enceintes et des hommes fuyant l’Afrique».

FRANCE – Nationalité française par ascendance (4): pièces à fournir relatives à votre état civil

ITALIE – Stephen Ogongo (CARA ITALIA): «Nous condamnons le geste du conducteur qui a mis le feu au bus scolaire»