in

ITALIE – Un carabinier poignardé à mort en plein centre à Rome: deux étrangers sont recherchés

Un carabinier de 35 ans, le vice-brigadier Mario Rega Cerciello, a été tué dans la nuit à Rome alors qu’il tentait d’arrêter deux voleurs qui avaient chipé une dame. L’épisode s’est déroulé dans le quartier Prati.

 

La femme aurait été chipée le soir dans une rue centrale et, immédiatement après, elle a appelé son téléphone portable pour essayer de récupérer au moins le sac avec les documents et clés de la maison. Les deux criminels ont répondu et ont essayé d’extorquer de l’argent de la femme. Au rendez-vous fixé par les deux hommes non loin du lieu du vol à la tire, la victime est cependant allée accompagnée par les Carabiniers.

Une fois l’échange commencé, les militaires sont intervenus pour tenter de bloquer les deux hommes, probablement maghrébins. Il s’est ensuivi une bagarre et l’un des criminels, pour tenter de s’échapper, a sorti un couteau et a frappé à plusieurs reprises l’un des deux carabiniers (au moins sept coups, un desquels près du cœur).

Le vice-brigadier s’est effondré au sol, tandis que son collègue, également blessé, tentait en vain de bloquer les bandits. D’autres patrouilles et une ambulance sont immédiatement intervenues sur place. Transporté d’urgence à l’hôpital du Saint-Esprit, le carabinier est mort, peu après son admission.

L’identikit de l’assassin du carabinier a été diffusé: origine nord-africaine, cheveux noirs avec des mèches, environ 1,80 m, sweat-shirt noir. Les enquêteurs récupèrent des images de toutes les caméras de la zone pour pouvoir donner un visage aux deux hommes recherchés.

Le ministre de l’Intérieur et vice-premier ministre Matteo Salvini a écrit un tweet: «Chasse à l’homme à Rome pour arrêter le salaud qui a poignardé à mort un carabinier. Je suis sûr qu’on l’attrapera et qu’il paiera jusqu’au bout pour sa violence: le travail forcé en prison pour le restant de ses jours».

Toujours sur “Twitter”, l’autre vice-président Luigi Di Maio écrit, lui: «Pendant la nuit, à Rome, un jeune brigadier adjoint des Carabinieri a poignardé à mort par un voleur. Il n’avait que 34 ans. Mes condoléances à la famille des militaires et à tout le corps d’armée. C’est un moment de grande tristesse pour l’Etat».

Sur “Facebook”, la ministre de la Défense Elisabetta Trenta a également exprimé ses condoléances pour la mort du policier: «Ce soir, le brigadier adjoint Mario Cerciello Rega a été poignardé pendant son service. J’embrasse sa femme, sa famille et ses proches dans une forte étreinte. Je suis proche du Corps des carabiniers et de tous les hommes et femmes qui mettent quotidiennement leur vie en danger pour garantir notre sécurité et je demande une tolérance zéro pour les criminels qui ont commis cet acte ignoble!»

ITALIE – Ignoble épisode de racisme envers une jeune malienne sur un train Tgv Frecciabianca

ITALIE – L’auto-stop est-il légal ou illégal en Italie?