in

ITALIE – Si la liste d’attente pour une visite ou un examen dépasse 60 jours, connaissez-vous cette solution alternative?

Souvent, les listes d’attente pour une visite ou un examen à l’hôpital ou dans les centres affiliés au “Servizio Sanitario Nazionale” (Service National de Santé) sont très longues, mais dans certains cas vous pouvez recourir à une alternative, ne payant que le “ticket sanitario” (billet modérateur). Voici quand cela est possible ainsi que le formulaire pour surmonter la longue liste d’attente.

 

60 JOURS

Ce n’est pas nouveau, mais c’est un droit que beaucoup ne connaissent pas. En Italie, il existe un PNGLA (Plan National Spécifique pour la Gouvernance des Listes d’Attente), publié en 2010, selon lequel il existe des temps d’attente maximaux pour certains services, dont les examens spécialisés, les examens diagnostiques et la chirurgie. Selon ce plan, vous pouvez vous rendre chez le particulier ne payant que le “ticket sanitaire” prévu si, dans les 60 jours, il n’a pas été fixé un rendez-vous dans le Système National de Santé. Un droit peut être exercé pour de nombreux types d’examens et de visites de spécialistes, car il fixe dans un même plan des priorités et des délais garantis.

ALTERNATIVE AUX LISTES D’ATTENTE 

Si vous demandez un service de médecin spécialiste ou un contrôle diagnostique et que vous constatez que le temps d’attente dépasse respectivement 30 et 60 jours, vous pouvez demander que le même service soit fourni en “intramoenia”, c’est-à-dire en activité professionnelle intra-muros, sans avoir à payer le médecin comme un “privé”, mais en étant obligé de payer seulement le “ticket sanitaire”.

Pour ce faire, il faut présenter une demande au directeur général de l’ASL (Autorité Sanitaire Locale) ou de l’Administration hospitalière, sur le formulaire spécial téléchargeable en ligne.  

58 SERVICES SANITAIRES 

Le PNGLA a identifié 58 services, parmi ceux offerts par le “Servizio Sanitario Nazionale” (SSN) dont le temps d’attente maximal doit être garanti à au moins 90% des citoyens qui le demandent. En ce qui concerne en particulier les examens instrumentaux, qui doivent être effectués dans un délai de: 

♦ 60 jours, ils comprennent également les Tac (Tomodensitogrammes), en particulier ceux avec ou sans contraste du thorax, abdomen (supérieur, inférieur ou complet), tête, rachis et colonne vertébrale, bassin.

♦ 60 jours à 90 % des citoyens, il y a la mammographie, la Rmn (Résonance magnétique) du cerveau, du tronc cérébral, du bassin, de la prostate et de la vessie, de la colonne vertébrale, la Rmn musculo-squelettique, ainsi que l’échographie de la tête et du cou, du cœur, supra-aortiques de la trompe, abdominaux, obstétrico-gynécologiques et du sein.

CODE DE PRIORITÉ

Le médecin qui prescrit les examens et les visites doit également indiquer sur la demande un code de priorité pour des délais encore plus rapides et qui est de 4 types: 

♣ U (urgent): service dans les 72 heures;

♣ B (court): service dans les 10 jours;

♣ D (différé): service dans les 30 jours pour le spécialiste et 60 jours pour le diagnostic; 

♣ P: programmable.

RAPPEL: Pour le diagnostic et le service spécialiste, les délais maximaux doivent être respectés dans le cas des premiers examens ou des premiers examens diagnostiques, tandis qu’il n’est pas fait référence aux délais maximaux pour les examens de suivi.

N.B.: Les examens spécialisés qui font partie du plan prévoient un délai maximal de 30 jours à compter de la date de la demande, tandis que les examens diagnostiques doivent être effectués dans les 60 jours.

CANICULE: Comment rafraîchir la maison sans climatiseur: toutes les astuces

SANTÉ – Carence de fer: quels sont les symptômes et comment se soigner?