in

ITALIE – Savez-vous les montants des allocations maternelles et familiales pour l’année 2016?

Les montants maximums et les conditions de revenus requises peuvent augmenter d’année en année, suivant l’augmentation des prix et donc le coût de la vie.

L’allocation maternelle (assegno di maternità) pour 2016 est destinée aux néo mamans et elle est relative aux évènements ayant eu lieu  au cours de cette année, et tels que les: 

● naissances; 

● adoptions; 

● et placements pré-adoption. 

L’année dernière (2015), l’ISTAT (Institut des Statistiques) a enregistré une variation négative (-0,1%), et donc, en 2016, les valeurs restent les mêmes qu’en 2015. 

MONTANTS DE L’ALLOCATION MATERNELLE 

Le montant maximum de l’allocation maternelle pour l’année 2016 sera donc de: 

● 338,89 € par mois;

● pour  5 mensualités. 

ISEE  

La valeur de l’ISEE (Indicateur de la Situation Économique Équivalente) est de 16.954,95 euro.  

QUI Y A DROIT? 

Peuvent faire demande d’allocation maternelle les néo mamans: 

● italiennes; 

● citoyennes UE; 

● et citoyennes extraUE,  

ne percevant pas d’autre traitement de prévoyance sociale. 

PRÉSENTATION DE LA DEMANDE 

La demande de l’allocation maternelle doit être présentée à la Commune de résidence, dans les délais suivants: 

● dans les 6 mois qui suivent l’accouchement; 

● ou à l’effective entrée dans la  famille, du mineur adopté ou en placement. 

AU MOINS 3 FILS MINEURS 

Allocation maternelle 

L’allocation familiale, destinée à des familles ayant au moins 3 fils mineurs, aura un montant maximum de: 

● 141,30 €  par mois; 

● pour 13 mensualités.  

ISEE 

La valeur de l’ISEE (Indicateur de la Situation Économique Équivalente) est 8.555,99 €.

REMARQUE: Le noyau familial peut être composé de citoyens italiens, communautaires (citoyens UE) et extracommunautaires (citoyens non-UE). 

Présentation de la demande 

La demande doit être présentée à la commune de résidence, au plus tard le 31 janvier de l’année successive à celui pour lequel le chèque est demandé. 

ATTENTION: Aux extracommunautaires, l’INPS (qui paie les deux chèques) continue à demander le permis CE long terme (la soi-disant “carte de séjour”). 

En réalité une directive UE en vigueur (2011/98) étend ces types d’allocations à tous les étrangers possesseurs d’un “simple” permis de séjour de travail. 

Ces derniers pourront présenter la demande mais si l’INPS la bloquera, ils devront faire valoir leurs droits dans un tribunal. 

Stranieriinitalia.it

JOSUHA GUILAVOGUI – Miraculé, le milieu international français a failli finir en chaise roulante (VIDÉO)

TOUR DU RWANDA 2016 – Etape 5 – Victoire de l’érythréen Eyob Metkel (VIDÉO)