in

ITALIE – Révision auto: elle comporte désormais une importante nouveauté technique

La nouvelle directive de l’Union Européenne a posé des contrôles plus sévères des révisions automobiles, à l’issue desquelles le garage délivrera une évaluation technique du véhicule. Les centres spécialisés dans ces contrôles doivent exprimer un jugement sur l’état du véhicule et les données du compte-kilomètres: infos importantes dont peut dépendre aussi la sécurité routière.

C’est ce qu’a soutenu l’Union Européenne (UE) qui a ajouté le nouveau certificat, grâce à la Directive  Européenne 2014/45, en vigueur en Italie depuis le 20 mai.

L’attestation est délivrée par les garages après le contrôle technique, reportant le compte-kilomètres et l’évaluation globale du véhicule.

Le certificat indique toutes les données issues des essais du mécanicien et seront transmis au Ministère du Transport.

Le technicien est appelé à fournir un jugement du véhicule, soulignant les carences et leur degré de danger.

Sur l’attestation, est indiqué également le délai pour faire le contrôle successif et le kilométrage effectif. Cela pourra limiter les fraudes de trucage des compte-kilomètres qui, malheureusement, permettent aux plus malins de revendre des véhicules super usées qu’ils bazardent comme presque neuves.

Autre objectif de l’UE est de rendre homogène les modalités de révision des véhicules au niveau européen; pour cela, la Directive fixe les lignes directives à suivre et les valeurs à considérer, sans qu’aucun pays ne se base sur les règlements locaux, encore différents parmi eux.

Les tests doivent être effectués seulement et exclusivement par le personnel qualifié et autorisé ou par les inspecteurs ministériels,

Bien que le Ministère des Transports délivre les concessions des révisions à des garages et centres spécialisés dans ce type de contrôles, désormais les règles sont plus sévères et donc, quiconque opère dans ce secteur doit soutenir des cours de formation initiale avec des ajournements périodiques ou un examen approprié.

Même les appareils utilisés seront contrôlés par le Ministère, qui en vérifiera l’homologation.

ATTENTION: Qui violera les conditions définies, subira la révocation de la licence.

Reste inchangée la périodicité des contrôles:

♦ 4 ans après la première immatriculation;

♦ successivement tous les 2 ans.

IMPORTANT: Qui circule avec un véhicule sans révision risque une contravention de 169 à 680 euros, qui peut doubler si elle a été sautée deux fois de suite.

Stranieri in Italia 

Grande manifestation interculturelle «I MILLE COLORI DELL’ARTE – Costruire ponti tra le culture» a Milano

ITALIE: Quand une italienne palabre avec un musulman à cause de la sonnerie de son cellulaire “malan…dring”