in

ITALIE: Migrant condamné à une amende parce qu’il nettoie les rues à Mestre (Venise)

Condamné à payer 350 euros parce qu’il est “sans autorisation de la mairie”.

 

C’est ce qui est arrivé à Monday, un migrant nord-africain qui vit à Mestre et qui, pour s’intégrer, avait décidé de nettoyer volontairement les rues de la ville. Mais les policiers municipaux de Mestre ont décidé d’appliquer les règles et lui ont collé une amende de 350 euros parce quil est “sans autorisation de l’administration municipale”. L’histoire est sortie le jour même où 182 migrants sont débarqué du navire de l’Ong Ocean Viking à Messina. 

“Il n’est pas question d’obstruction de la route, ni de quête ou de dégradation”, déclare l’avocat de Monday, Matteo D’Angelo, qui l’a rencontré dans la rue, en larmes après avoir pris l’amende. “Monday signale sa présence vêtu d’un gilet réfléchissant”, explique D’Angelo, “et il n’utilise même pas de détergents, ce qui pourrait être un problème s’il s’agissait de produits chimiques. Je ne pense pas qu’il y ait dans les règlements municipaux des éléments pour un tel acharnement”.

C’est pour cette raison que l’avocat a décidé d’aider le garçon. Dans l’attente de savoir s’il pourra contester l’amende à l’avenir, l’avocat a décidé de lancer un appel en ligne pour récolter l’argent nécessaire pour payer l’amende. Sur Facebook, D’Angelo s’est en effet adressé à tous les habitants et commerçants de la région de Mestre en écrivant: “Monday a eu du mal à acheter le balai et les sacs, je demande à tous de l’aider. Les offres,n’ont pas tardé à arriver, raconte l’avocat: “Beaucoup ont déjà répondu et nous collectons le montant. Si on dépassera 350 euros, tout centime supplémentaire en plus, nous le laisserons quand même à Monday”.

ITALIE – Compte de base: institué à tout le système bancaire

ITALIE – 15 agents pénitentiaires accusés de torture à un prisonnier tunisien