in

ITALIE – Mahmood: «Après Sanremo, je me suis senti étranger dans mon pays»

Mahmood, le rappeur italo-égyptien vainqueur du Festival de Sanremo a récemment avoué qu’il se sentait comme un étranger chez lui, après avoir été accusé de sa victoire. 

 

Le lauréat du Festival a une fois de plus abordé les questions du racisme et de l’homophobie. Avant Sanremo, le jeune homme a admis qu’il n’avait jamais reçu d’offense raciste. Mais après le Festival, le chanteur découvre à contrecoeur qu’il est étranger dans son propre pays. 

«Avant la victoire, je ne m’étais jamais sentie victime du racisme. Viennent ensuite les commentaires racistes. Je suis arrivé à 26 ans à Sanremo pour me sentir comme un étranger», a-t-il déclaré publiquement la personne directement à l’émission “Di Martedì” présentée par Giovanni Floris. 

Ce sont donc les mots tristes du vainqueur du Festival 2019, qui est arrivé sur la plus haute marche du podium avec la chanson “Soldi” (Les sous). La chanson est toujours en tête des palmarès des singles les plus téléchargés, tandis que Mahmood se prépare pour sa prochaine prestation au Concours Eurovision de la chanson représentant l’Italie. 

Rappelons que Mahmood (abréviation d’Alessandro Mahmoud) est né à Milan en 1992 d’une mère italienne et d’un père égyptien.

 

ITALIE – Secondes générations: «Salvini, nous aussi, nous sommes italiens», lancent Fatima, Amin et Sara

FRANCE – Nationalité française par ascendance (4): pièces à fournir relatives à votre état civil