in

ITALIE – Horreur: ils tuaient les migrants et vendaient leurs organes

La vérité des collaborateurs de justice sur la traite des êtres humains est cruelle. L’opération “Glauco 3 , qui a conduit à l’rrestation de 38 personne donne des frissons. Le centre financier du trafic illicite de migrants était à Rome.

 

 

Un scénario horrible, celui qui ressort des papiers de la dernière enquête de la Direction Anti-mafia de Palerme, qui a conduit à l’arrestation de 38 personnes, retenus d’appartenir à un réseau criminel transnational dédié au trafic illicite de migrants.

Les détails de ce prétendu trafic d’organes ont été racontés par un collaborateur de justice qui, déjà dans l’opération “Glauco 2”, qui avait conduit à l’arrestation de 24 personnes, avait aidé les magistrats de Palerme à faire la lumière sur un trafic d’êtres humains. Selon ses effrayantes déclarations, “ceux qui n’avaient pas d’argent pour faire face au voyage en bateau en Italie, étaient tués, et leurs organes prélevés pour être vendus à des marchands d’organes égyptiens”.

Nuredin Wehabrebi Atta, 32 ans, le repentant, est un trafiquant érythréen arrêté en 2015. Immédiatement après l’arrestation, il a décidé de cracher le morceau et de raconter l’histoire de l’opération de la traite des personnes. 

Le Qg des transactions financières a été identifié à Rome, dans un établissement commercial où ont été saisis 526.000 euros et 25.000 dollars en espèces ainsi qu’un registre avec les noms des étrangers et des utilisateurs de référence.

ITALIE – Le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini à l’attaque: mesures drastiques contre les migrants

ITALIE – Clochard étranger tabassé et brûlé près de la voie ferrée