in

INSCRIPTIONS SCOLAIRES EN ITALIE: Fils de sans-papiers – Les demandes se font directement à l’école: impossible via Internet!

Scolarité pour tous!

Les parents sans-papiers ne peuvent pas remplir eux-memes la demande d’inscription via Internet, parce qu’ils n’ont pas le “codice fiscale” (code des impôts). Les éclaircissements du Ministère de l’Education.

altLe 27 Janvier 2014, sur le site www.iscrizioni.istruzione.it, ont démarré les enregistrements pour les inscriptions via Internet des premières classes des écoles primaires, (scuole elementari), secondaires et supérieures.

Dès lundi 3 février, on pourra envoyer les demandes effectives.

Cette procédure ne s’applique toutefois pas aux sans-papiers, (sans permis de séjour) qui devront se présenter personnellement dans l’école qu’ils ont choisi pour leurs enfants.

On part du principe que même les fils d’étrangers sans permis de séjour ont le droit et le devoir de fréquenter l’école obligatoire en Italie, et les parents peuvent les inscrire sans crainte d’être dénoncés à la police. 

Cependant, beaucoup se sont rendus compte de ne pas pouvoir s’enregistrer sur le site www.iscrizioni.istruzione.it, parce qu’on doit insérer le “codice fiscale” (code des impots) que les “invisibles” n’ont pas.

Et pourtant un passage d’une circulaire diffusée le 10 janvier par le Ministère de l’Education avait fait penser à une nouveauté. Elle disait que “même pour les élèves non italiens et sans “codice fiscale”, on peut faire la demande via Internet. Une fonction de système permet la création d’un soi-disant “code temporaire”, que , dès que possible, l’établissement scolaire devra remplacer avec le “codice fiscale” définitif“.

Alors, pourquoi parler de l’inscription en ligne ? Leurs parents ont le code des impôts et peuvent procéder eux-mêmes à l’enregistrement en ligne et la soumission de la demande . Sans quitter votre maison .

Le cas est différent pour les élèves qui, par exemple, ont rejoint leurs parents en Italie, à travers le regroupement familial, mais n’ont pas encore leur propre “codice fiscale”. Etant donné que leurs parents ont eux le “codice fiscale” (autrement ils n’auraient pas pu faire le regroupement familial), ils peuvent donc faire la demande eux-memes tous seuls et l’envoyer via Internet. Sans devoir sortir de maison.

Elvio Pasca

SONNETTE ELTHERS: Doctoresse sud-africaine inventrice du préservatif anti-viol!

R.D. CONGO: Musulmans et chrétiens s’unissent pour la paix