in

IMMIGRATION EN ITALIE: On compte 3,9 millions d’étrangers! (Mise à jour 2013)

Mais le taux de croissance est à la baisse! 

En 2013, le nombre d’étrangers en Italie a augmenté de 110.000 unités, une baisse par rapport à l’année 2012. De même, le nombre des nouveaux permis de séjour délivrés a diminué  lui aussi d’environ 256 000 unités.

alt

En 2013, le nombre d’étrangers en Italie a augmenté de 110.000 unités, une baisse par rapport à l’année 2012. De même, le nombre des nouveaux permis de séjour délivrés a diminué  lui aussi d’environ 256 000 unités. Au 1er janvier 2014, les étrangers non-UE séjournant légalement en Italie sont 3.874.726, soit environ 110.000 unités en plus par rapport à 2013.

REMARQUE: Les mineurs constituent 23,9% des étrangers non-UE résidant légalement.

PAYS D’ORIGINE 

Du point de vue des pays d’origine, les plus représentés en Italie sont:

●  Maroc (524 775);

●  Albanie (502 546);

●  Chine (320,794);

●  Ukraine (233 726);

●  Philippines (165 783).

NB: Ces 5 pays constituent ensemble plus de 45% du nombre total des étrangers présents.

CROISSANCE ANNUELLE 

Les données de l’ISTAT (Institut Italien des Statistiques) illustrent une baisse de:

◙la croissance annuelle de 127.000 unités entre 2012 e 2013);

◙nouvelles arrivées dont les femmes (-5,0%) plus que les hommes (-1,4%).

NOUVEAUX PERMIS DE SÉJOUR EN GÉNÉRAL  

A l’exception des nouveaux permis de séjour de travail (+19%), par rapport à 2012, on enregistre une baisse des permis de séjour délivrés pour tous les autres motifs, notamment:

●  famille (-10%);

●  études (+12%);

●  asile/ humanitaire (16,5%).

PERMIS DE SÉJOUR “CE” LONGUE DURÉE 

Nouveaux PdS CE

Il y a une augmentation des nouveaux permis de séjour CE longue durée (la soi-disante «carte de séjour»): de 2.045.662 ai 1er janvier 2013 (soit 54,3%) à 2.179.607 au 1er janvier 2014 (soit 56,3%). 

Distribution régionale et pays de provenance

Le nombre des possesseurs est particulièrement élevé dans le Centre-Nord.

Les possesseurs proviennent en majorité de l’Albanie, la Tunisie, le Maroc et l’Égypte (avec des pourcentages allant de 68,9% à 57%).

REMARQUE: A témoignage du fait que la migration est souvent un projet de vie, plus de 82% des citoyens non-UE sans-papiers légalisés avec  la “sanatoria” (régularisation de masse)  de 2002, résidait encore légalement, en janvier 2014.

RAPPEL: En outre, près de 80% des régularisés restés en Italie a converti le permis de séjour initial en un permis de séjour CE longue durée.

NATIONALITÉ ITALIENNE

Extracommunautaires

En 2012, ont acquis la citoyenneté italienne 65.383 personnes, dont 60.060 (91,9%) des ex-ressortissants non-UE. 

Par résidence

Les naturalisations par résidence ont été 22.844 (soit 38%).

Par mariage

Les naturalisations par mariage ont été 17.835 (soit 29,7%) dont notamment:

●  47% du total des femmes;  

●  11,2% du total des hommes.

Par pays de provenance

Les plus nombreux à avoir pris la nationalité italienne sont principalement les:

●  Marocains (14.728);

●  Albanais (9.493).

Suivent les ex-ressortissants de la Tunisie et de l’Inde.  

Elvio Pasca

ISABELLE BEKE: L’actrice ivoirienne dément tout projet de mariage avec Fally Ipupa

OSCAR PISTORIUS: Le champion paralympique sudafricain déclaré non coupable du meurtre de sa fiancée Reeva Steenkamp