in

HOROSCOPE NOVEMBRE 2015: Poissons (20 Février- 19 Mars)

alt

Belles perspectives

Vénus vous invite au dialogue (au moins jusqu’au 8), histoire sans doute de juguler vos émotions un brin volcaniques aux alentours des 3 et 7 où ma passion (ou la colère) semble au rendez-vous (3ème décan essentiellement). Restez à l’écoute de l’autre si vous souhaitez fortifier, épargner le lien ou approfondir une idylle récente. Jupiter, depuis la mi-août favorise les rencontres, les rapprochements mais facilite également les séparations (à l’amiable) si vous jugez que la relation a fait son temps. Comptez sur la première quinzaine de novembre pour tirer des plans sur la comète, élargir ensemble vos horizons et faire évoluer votre duo. Vous disposerez alors ami Poissons de l’énergie nécessaire pour faire bouger les lignes dans le bon sens. Vous voyez grand et loin et aspirez à donner (redonner) du sens à votre vie affective, à renouer avec un idéal qui vous manquait, à réveiller les rêves enfouis en vous. Vous y parviendrez sans doute aux alentours du 6 et du 11 où vous mettez tout en œuvre pour ouvrir l’avenir à votre idée, resserrer les rangs, dénicher l’âme sœur ou vous débarrasser d’entraves qui gênaient encore votre épanouissement sentimental.

Des questions qui fâchent

Dépêchez-vous alors de sceller les bons accords, de tendre la main car la deuxième mi-temps du mois s’annonce plus complexe à gérer. Attention notamment aux tensions qui pourraient émerger sur le terrain des finances communes. Vous n’êtes ainsi pas à l’abri de rapports de force, de discordances qui vous éloigneront de l’autre (le 21, le 23) si vous n’êtes pas d’accord sur les projets à mettre en route, l’argent à investir ou les biens (en cas de séparation) à répartir le plus équitablement possible. Ne laissez surtout pas la jalousie, les rivalités cachées, la frustration miner l’entente ami Poissons et résistez à la tentation d’envenimer les choses, de mettre de l’huile sur le feu. Préférez attendre que la pression retombe et cultivez la sérénité en attendant que les esprits échauffés s’apaisent et que chacun revienne peu à peu à la raison.

Lâchez du lest plutôt que de monter au créneau

La fin du mois ne s’annonce pas plus brillante. Une atmosphère générale de découragement, de lassitude pourrait vous inciter à baisser les bras face à des résistances (sur le terrain pro) qui achèvent de vous miner le moral. Vous serez particulièrement visé par cette dépression provisoire si vous appartenez au 1er décan. Ne vous laissez surtout pas envahir par le spleen et si vous devez vous colleter à des difficultés, freins ou blocage au bureau ami Poissons, tâchez de lâcher prise plutôt que de résister au risque de contaminer votre vie privée, de vous déprécier et ne vous laisser déborder par des états d’âme pas vraiment constructifs. Bientôt le ciel se dégagera et vous serez plus libre de vos mouvements et de nouveau en mesure de tirer des plans sur la comète. Alors pour boucler sans trop déprimer les dossiers plutôt sensibles d’une deuxième quinzaine exigeante, préférez relativiser, dédramatiser les situations qui vous heurtent actuellement et ainsi conserver vos forces intactes (ou presque) pour aller de l’avant incessamment sous peu.

1er décan (19 février-28 février) :

Une fin de mois hivernale

Vous aurez tendance à vous laisser envahir par vos soucis professionnels et à noircir le tableau dans son ensemble fin novembre où les nuages s’amoncellent au-dessus de votre tête mais ne doivent pas vous faire oublier qu’au-delà le soleil brille toujours.

En couple, si en début de mois vous parvenez à faire la part des choses et à prendre du recul sur le quotidien, ce sera plus difficile entre le 25 et le 30 où des contrariétés professionnelles risquent de vous miner le moral. Pour passer ce cap sensible, résistez à la tentation de vous déprécier et tâchez de partager vos inquiétudes avec le partenaire sans toutefois l’accabler.

Célibataire, , si la première quinzaine vous pousse à élargir vos horizons, la deuxième mi-temps du mois ne se montrera guère favorable à votre expansion. Que ce soit sur le plan pro ou affectif, vous n’aurez sans doute qu’une envie. Vous faire tout petit. Tout particulièrement en fin de mois où vous douterez de tout, surtout de vous. Tâchez pourtant de garder la tête hors de l’eau car bientôt la couverture nuageuse qui vous plombe les ailes (pardon, les nageoires) s’estompera et vous aurez alors la possibilité de renouer avec une légèreté un peu absente ces temps derniers.

2ème décan (1er mars-10 mars) :

Des opportunités de gagner et de perdre

La première quinzaine du mois favorise les alliances, la quête amoureuse et les séparations à l’amiable. Vous disposez de nombreux atouts pour élargir ensemble vos horizons et redonner du souffle à votre vie amoureuse. La deuxième quinzaine du mois risque pourtant d’enflammer les débats. Ne laissez surtout pas de mauvais procès s’installer ou la jalousie miner votre complicité.

En couple, vous faites des projets à long terme (le 6), partagez a priori les mêmes envies et pourriez vous engager, vous réengager aux alentours du 11 où quelque que soient vos options vous tomberez d’accord sur tout (même en cas de séparation). Prudence à partir du 16, où rien ne va plus. Le ton monde, des conflits éclatent. Veillez alors à ce que des questions d’intérêts ne viennent pas saper votre intimé.

Célibataire, , vous aurez le vent en poupe en première mi-temps de mois. Vous aspirez à dénicher la perle rare. Pourquoi pas le 11 ou le 13 où votre charme pourrait faire de ravages. La deuxième quinzaine du mois s’annonce moins propice à votre expansion amoureuse. Des jalousies rivalités viennent court-circuiter l’entente ou affaiblissent vos chances de faire mouche. Pour éviter de trop déraper, gardez votre sang-froid face à d’éventuelles provocations et ne mettez pas d’huile sur le feu.

3ème décan (11 mars-20 mars) :

À l’abri de tout pas de l’amour

Vous serez tout feu tout flamme ou un peu irritable en début de mois. La rencontre entre Vénus et Mars (le 3) affûte vos désirs mais pourrait également vous rendre éruptif, avide de tout, tout de suite et alors un tantinet ingérable. Ensuite, vous déroulerez le mois à l’abri des intempéries qui affecteront vraisemblablement les 2 premiers décans.

En couple, un retour de flamme à prévoir le 3 ou le 7 où la passion est au rendez-vous. À moins que vous n’affichiez une impatience qui ne sera pas forcément du goût du partenaire. Pour optimiser cette tendance, prévoyez ces jours d’embarquer l’autre pour Cythère ou de vous isoler si vous pensez ne pas pouvoir contenir votre bouillonnante énergie.

Célibataire, , le début du mois vous me en transe. Attention les 3 et 7 à ne pas partir en vrille face à des émotions difficiles à contenir qui peuvent tout aussi bien vous pousser à séduire tous azimuts qu’à vous mettre en colère pour tout et pour rien. Sinon, vous traverserez a priori sans encombre un mois sensible (pour les autres) et recevrez à partir du 22 le soutien de Jupiter qui devrait vous aider à vous relier, à sortir rapidement de votre isolement.

MON CONSEIL 

Si vous êtes dans l’hémisphère nord :

Un mois contrasté qui facilite contacts et ouverture sentimentale en premier temps mais vous expose à bien des remous (sociaux, financiers, pro) qui pourraient éveiller votre colère ou miner votre moral. Pour traverser cette session un peu difficile sans problème (ou presque) laissez-vous porter par le courant plutôt que de tenter d’y résister et de provoquer alors de vagues susceptibles de vous déborder.

Si vous êtes dans l’hémisphère sud :

Votre capacité à vous retirer dans votre bulle sera très utile en ce printemps. En effet, si votre vie amoureuse est plutôt satisfaisante, vos démons intérieurs risquent de vous rattraper en cours de mois. Le mieux à faire est de décrocher des soucis que vous ne pouvez pas résoudre dans l’immédiat et de vous accorder une pause bienvenue.

JANE CONSTANCE: La jeune mauricienne aveugle qui a gagné “The Voice Kids”!

HOROSCOPE NOVEMBRE 2015: Verseau (21 Janvier – 18 Février)