in

HISSENE HABRE: Le Sénégal refuse d’extrader l’ex président tchadien en Belgique

Un procès qui divise les Africains.

La justice sénégalaise a rejeté pour vice de forme la demande d’extradition en Belgique de l’ancien chef d’Etat tchadien Hissène Habré, poursuivi pour crimes contre l’humanité et réfugié à Dakar, depuis sa chute en 1990, après 8 ans de pouvoir.

La justice sénégalaise a rejeté redi 11 janvier pour vice de forme la demande d’extradition en Belgique de l’ancien chef d’Etat tchadien Hissène Habré, poursuivi pour crimes contre l’humanité et réfugié à Dakar depuis sa chute en 1990, peut-on lire dans le site :www. www.20minutes.fr qui cite le ministère de la Justice. “La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a rejeté aujourd’hui la demande d’extradition de Hissène Habré en Belgique. Elle a estimé que la demande de la Belgique n’est pas conforme aux dispositions légales” sénégalaises, a affirmé à l’AFP un haut responsable du ministère.
Hissène Habré est accusé de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture. Le Sénégal, qui avait accepté en 2006 de le juger à la demande de l’Union africaine, n’a jamais organisé le procès. Le 8 juillet, le gouvernement sénégalais avait annoncé qu’il allait expulser Hissène Habré du Tchad où il a été condamné à mort par contumace avant de revenir 48 heures plus tard sur sa décision, à la demande de l’ONU.

Abdoulaye Wade a affirmé que le Sénégal n’avait pas refusé de juger Habré, mais ne disposait pas de “juridiction had oc” pour le faire et avait donc renoncé à tenir un procès à Dakar. Hissène Habré avait été renversé par l’actuel président tchadien Idriss Deby Itno qui, après avoir été un de ses proches était entré en rébellion avant de provoquer sa chute. La Belgique a lancé en septembre 2005 un mandat d’arrêt international contre Hissène Habré pour “violations graves du droit humanitaire international” et fait une demande d’extradition.
Ce procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré divise les Africains entre ceux soutiennent becs et ongles la fierté du continent et refusent que les dirigeants africains soient sous les verrous de l’autres côté de l’Atlantique . D’autres par contre sont d’avis le procès d’un dictateur comme Hissène Habré permettra de réparer les dommages subis et servir de leçon aux autres dicteurs en fonction sur le continent.

FRANCE: Sarkozy ne “ricAAAne” plus!

AFRIQUE CENTRALE: 6% de taux de croissance en 2012 pour les Etats de la Cemac