in

GUINEE: L’opposition exige l’annulation des législatives – La mouvance présidentielle aussi parle de fraude!

Fraudes et maraudes?

La crise politique prend de jour en jour de l’ampleur. Suite à la publication au compte goûte des résultats partiels et provisoires, le ton monte entre l’opposition et la commission électorale nationale indépendante.

altL’opposition, a dans une déclaration “exigé” l’annulation du scrutin législatif de 28 septembre dernier. Selon les opposants, les anomalies, les fraudes et les bourrages d’urnes entachent “gravement” la crédibilité du scrutin.

L’opposition, menace de recourir les “voies légales” y compris les manifestations de rue si sa demande d’annulation n’est pas prise en compte. Dans cette déclaration, les opposants ont invité leurs militants, sympathisants de l’intérieur et de l’extérieur de la Guinée de se tenir “prêts” pour les manifestations. Tous les principaux opposants étaient présents à la conférence. Il y avaient notamment Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, Lansana Kouyaté du PEDN, Jean Marie Doré de l’UPG, Mouctar Diallo des NFD, Aboubacar Sylla de l’UFC, … Nous y reviendrons.

Le RPG arc-en-ciel dénonce à son tour des fraudes et des anomalies. Après l’opposition, la mouvance présidentielle par la voix du porte-parole de la présidence, à son tour, a dénoncé des fraudes et des anomalies. Kiridi Bangoura a cité plusieurs cas d’irrégularités. Il a en outre parlé de la circonscription de Boffa où selon lui le RPG arc-en-ciel [parti au pouvoir, ndlr] a été “victime” de fraude et de falsification de procès verbaux de bureaux de vote.

A Macounta et Tougnifili où le nombre de votants dépasse le nombre d’inscrits. Nous avons introduit le reours à la CENI. A Boffa où nous sommes derrière l’UFR, si les corrections sont faites nous allons rattraper notre concurrent. C’est le même cas de fraudes à Lola où l’UPG de Jean Marie Doré est devant nous mais avec le recours que nous avons fait nous allons récupérer notre victoire.

Kiridi Bangoura, n’exclut pas de demander l’annulation de certaines circonscriptions. “Nous allons nous pourvoir pour qu’on annule de votes, des circonscriptions où il y a eu des fraudes. Nous savons que nous aurons une majorité à la prochaine assemblée. Nous n’allons pas donner des résultats, nous laissons à la CENI qui est chargée de le faire mais les différentes tendances sont en notre faveur“, espère-t-il.

De son côté, Moustapha Naïté, porte-parole de campagne du RPG arc-en-ciel a dénoncé l’idée de “vas-t-en guerre” des certains leaders politiques de l’opposition.

Nous sommes là contre la désinformation délibérée orchestrée par le porte-parole de l’opposition, Sidya Touré. Nous disons à nos militants de ne jamais céder aux provocations. Nous ne voulons plus de drames dans ce pays. On en a marre des indimidations“, explique le directeur général du patrimoine bati public.

Il a ensuite invité les leaders politiques de l’opposition a accepté leur “défaite”. “Soyez un bon perdant“, ajoute M. Naïté. Ces derniers jours, la tension est palpable entre les deux camps .

BURKINA FASO: 10ème édition du SITHO

BOAD: 40 ans au service du développement des pays membres de l’UEMOA