in

GUINEE: Le nouveau gouvernement dévoilé

7 femmes ministres , une première! En Guinée, le gouvernement du Premier ministre Mamady Youla a été officiellement formé lundi. Parmi les 31 ministres se trouvent 7 femmes à des postes importants, comme l’Economie et les Affaires étrangères. “Nous aurions aimé voir autant de femmes que d’hommes, mais c’est déjà satisfaisant” (Michèle Koundouno). Deux semaines après son investiture, le président guinéen Alpha Condé a rendu publique la liste des membres de son nouveau gouvernement. Près de 16 nouveaux ministres font leur entrée dans cette nouvelle équipe composée de sept femmes. Le nouveau gouvernement de 31 ministères est marqué par l’entrée de 16 nouveaux ministres, tous retenus pour leur expertise, issus du secteur privé et public. A noter, le départ des « dinosaures », comme le ministre des Affaires étrangères François Lounceny Fall, celui des Mines Kerfalla Yansané, et celui de la Coopération internationale Koutoub Moustapha Sano. Au ministère des Affaires étrangères, c’est désormais une femme, Makale Camara, bien connue des Guinéens pour avoir occupé de hautes fonctions sous le régime de feu le général Lansana Conté (au pouvoir de 1984 à 2008), notamment comme ministre de l’Agriculture, puis ambassadeur au Sénégal et en France. L’émergence d’une nouvelle génération. Ces nouveaux entrants ont la particularité d’avoir été formés à l’étranger et d’y avoir été employés. C’est le cas notamment de la nouvelle ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba, et du Plan et de la Coopération internationale, Kanny Diallo, qui a assumé de hautes fonctions à la Banque africaine de développement avant d’être la conseillère économique principale du président Condé. Même parcours pour le tout nouveau ministre des Postes, télécommunications et de l’économie numérique, Mamy Diaby. 7 ministres femmes sur un total de 31 membres du gouvernement, c’est mieux que dans des pays voisins, comme en Côte d’Ivoire où l’on compte 5 femmes pour 37 ministres et au Mali, 5 femmes pour 31 places dans le gouvernement. C’est loin de l’égalité hommes-femmes. Mais la directrice exécutive du Centre FECPA, “Femmes, Citoyennete et Paix” de Conakry se veut optimiste.

CENTRAFRIQUE: De nouvelles accusations d’abus sexuels contre la Minusca

ITALIE: Service Civil National – Appel d’offres pour 3.000 jeunes, immigrés inclus