in

GIORGIO NAPOLITANO: Renforcer les liens entre les deux rives de la Méditerranée

Pour des rives sans dérives!

Le Président de la République en visite au Centre Islamique de Rome a exprimé grande attention aux gouvernements nés du printemps arabe. Puis il a consolé la mère d’un jeune tunisien disparu en Italie.

Napolitano était accompagnée des ministres de l’Intérieur Anna Maria Cancellieri et de l’intégration Andrea Riccardi, qui a défini la Grande Mosquée de Rome “un modèle d’intégration, la culture et la religion, qui indique le chemin de l’intégration dans la dversité. Vivre ensemble dans la diversité est le défi de notre temps et la coupole de Mosquée en est la preuve”.

Le Président de la République a déclaré qu’il se reconnaissait “pleinement dans les paroles du ministre” et que l’Italie cherchera à “donner suite à ces initiatives par des actions concrètes”.

S’adressant au Président Napolitano, le Président du Centre islamique en Italie, et l’Ambassadeur de l’Arabie saoudite, Mohammad Al Ghandi, a déclaré que “les musulmans en Italie, immigrés et italiens, sont une des composantes les plus tranquilles de la société italienne, connue pour sa tolérance sans bornes, son hospitalité et sa cordialité envers les peuples arabes et islamiques“.

En fin de visite, Napolitano a été arrêté par une femme tunisienne en larmes, qui, en français, lui a demandé de l’aide. Elle a dit qu’elle est la mère de Mohamed El Rawaf, 21 nas, débarqué à Lampedusa, il y a plus d’un an et dont ont été perdues les traces, comme c’est le cas de centaines de jeunes compatriotes. “Ne pleurez pas,” l’a consolée le chef de l’Etat.

PALUDISME: Des plantes contre le paludisme au Cameroun

BURKINA FASO: Kimi Foot 2012 – Messi, Eto’o, Drogba attendus à Ouaga!