in

GGABON: Tous les 101 prévenus relaxés après les heurts de Libreville

Procès conclu… “101” seul condamné! 

Au Gabon, le procès des militants de l’opposition arrêtés puis emprisonnés suite au meeting interdit de l’opposition du 20 décembre dernier au carrefour Rio, un coin très chaud de Libreville, s’est clos. Le tribunal a relaxé les 101 prévenus. 

alt

Lorsque l’audience a été levée, les parents et amis ont poussé des cris de soulagement. Eyang Fall Adama, l’épouse du journaliste Francis Edou Eyené, emprisonné dans cette affaire, est satisfaite: «Je suis très heureuse de savoir qu’il sera avec ses enfants et sa femme, et sa famille aussi». 

Pour parvenir à cette libération, les avocats ont bataillé dur. Le procureur de la République poursuivait les 101 prévenus pour trouble à l’ordre public. Ils étaient accusés d’avoir participé à un attroupement non armé.

Ils risquaient jusqu’à trois ans de prison ferme. Au final, la justice les a déclarés non coupables. Jean-Paul Moubembe, l’avocat des prévenus, le confirme: « […] tous, je dis bien tous, ont été reconnus non coupables. C’est une grande joie. »

Comme à l’ouverture, les opposants qui avaient appelé au meeting du 20 décembre à Rio, ont participé à toutes les audiences. Zacharie Myboto, le président du Front de l’opposition pour l’alternance s’est exprimé sur ce procès: «Le tribunal a dit le droit et a mis de côté les aspects politiques parce que ce n’est rien d’autre qu’un procès politique». 

Le meeting du 20 décembre 2014 restera dans l’histoire du Gabon. Les organisateurs espéraient lancer la révolution pour faire tomber le régime en place.

“HOLA HOLA”: Hymne officiel de la CAN 2015

CAN 2015: (Groupe B) Zambie – R.D. Congo et Tunisie – Cap Vert